National
10:51 21 juillet 2020 | mise à jour le: 21 juillet 2020 à 10:51 temps de lecture: 3 minutes

Économie: chute du PIB de près de 15% en avril au Québec

Économie: chute du PIB de près de 15% en avril au Québec
Photo: Josie Desmarais/MétroLe centre-ville de Montréal

Il faudra beaucoup de temps à l’économie du Québec pour se remettre entièrement des répercussions de la crise du coronavirus, qui ont fait chuter son  produit intérieur brut (PIB) de près de 15% en avril, selon un rapport.

Après avoir connu une descente de 9,6% en mars, le PIB de la province a de nouveau chuté en avril, cette fois de 14,8%, selon une publication de l’Institut de la statique du Québec (ISQ) mise en ligne mardi.

Les hôtels et commerces écopent

Si la crise sanitaire a affecté «tous les secteurs» de l’économie, certains en écopent plus que d’autres. Le milieu le plus affecté sans contredit celui de l’hébergement et des services de restauration, qui accuse une baisse de ses recettes de 47,9% en avril et de 24,6% pour la moyenne des quatre premiers mois de l’année. Une tendance qui pourrait bien perdurer alors qu’un récent sondage laisse présager que 27% des Québécois entendent éviter de se rendre dans les restaurants et les bars en raison de l’obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés de la province.

Les pertes sont aussi considérables dans le secteur du commerce de détail, qui a connu une baisse de son PIB d’environ 25% en avril et de 11,7% sur une période de quatre mois. Les industries productrices de biens ont aussi connu «une baisse historique» de leur chiffre d’affaires de 25,1% en avril par rapport au mois précédent.

Le Québec plus touché

Ainsi, la chute du PIB du Québec sur une période de quatre mois s’élève à 6,4% par rapport à la même période l’an dernier, contre une diminution moyenne de 4,7% à l’échelle du pays. Une situation qui peut notamment s’expliquer par le fait que le Québec a été la province la plus touchée par la crise du coronavirus, mais aussi la première à déclencher l’état d’urgence sanitaire, le 14 mars, mettant ainsi son économie sur pause pendant plusieurs mois.

Les mesures de déconfinement ont toutefois permis une reprise économique conséquente. Après avoir atteint 17% au Québec, un record en 40 ans, le taux de chômage de la province est redescendu à 13% en mai grâce au retour au travail de milliers d’employés. Une relance qui aurait permis au PIB de la province de connaître une remontée de 7% en mai par rapport au mois d’avril, selon des prévisions de l’ISQ.

Le taux de chômage a d’ailleurs connu une nouvelle diminution de 3% en juin en se stabilisant à 10,7% dans la province alors que le nombre de chômeurs a diminué de 119 000 en un mois.

Articles similaires