Les choix de la rédac
14:22 3 août 2020 | mise à jour le: 3 août 2020 à 17:07 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: le plan de retour à l’école «actualisé» la semaine prochaine

COVID-19: le plan de retour à l’école «actualisé» la semaine prochaine
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé, Christian Dubé

À moins d’un mois du retour à l’école, Québec s’apprête à revoir ses priorités. Le gouvernement présentera la semaine prochaine un plan «actualisé» pour ces établissements et «réévaluera» le port du masque dans les écoles secondaires.

Actuellement, le programme ne prévoit pas d’obliger le port du masque chez les élèves de plus de douze ans.

«C’est sûr que le plan déposé en juin a besoin d’être actualisé. Entre juin et aujourd’hui, il s’est passé des choses. Ce plan va être actualisé la semaine prochaine», a souligné lundi le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors d’un point de presse organisé à la Place des Arts, à Montréal.

Ce faisant, Québec veut «s’assurer qu’il n’y ait pas d’incohérence».

Présenté en juin, le plan du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, prévoit un retour avec distanciation physique. Une formule par «bulles» de six élèves maximum sera également adoptée. Québec a décidé de ne pas imposer le couvre-visage ni au primaire ni au secondaire.

Le voisin ontarien demandera à tous les élèves de se couvrir le nez et la bouche dès la quatrième année.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, précise d’ailleurs que les règlements entourant le masque au niveau secondaire seront «revu[s]». «L’introduction du masque dans la communauté génère toute une série de questions. Il y a plein d’éléments qui vont être recommuniqués», a-t-il affirmé.

«Pleins de questions»

Le président de la Fédération autonome de l’enseignement, Sylvain Mallette, s’étonne de ne pas avoir reçu d’invitation à s’exprimer de la part du ministre de l’Éducation. «À l’annonce de juin, il n’y avait aucun représentants de professeurs. Comme si enseigner ne se faisait pas à l’intérieur d’une école», laisse tomber le représentant syndical.

Il espère voir le gouvernement se positionner plus clairement sur le port du masque et le «fonctionnement des bulles». «Plein de questions et on est à trois semaines de la rentrée», a lancé M. Mallette.

Moins de cas actifs

Au-delà du milieu scolaire, le nombre de cas actifs de COVID-19, qui frôlait aux dernières nouvelles les 2000 au Québec, doit demeurer bas, selon le ministre Dubé.

«Quand on va entrer dans une deuxième vague, on aimerait que ce nombre de cas actif reste le plus bas possible», a indiqué M. Dubé, sans donner de plafond à respecter.

«Est-ce qu’on peut battre l’Ontario? J’aimerais ça.» – Christian Dubé

Lundi, les autorités sanitaires ont rapporté 123 nouveaux cas de COVID-19 et un décès lié à la maladie.

Le total des hospitalisations n’a pas bougé depuis dimanche. On compte une admission aux soins intensifs de plus.

Vendredi, le réseau de la santé avait testé un nombre record de 18 400 personnes. Ce chiffre s’est abaissé depuis, mais demeure au-delà des 14 000 par jour. Au milieu de la pandémie, Québec s’était donné l’objectif de dépasser cette capacité de façon quotidienne.

Articles similaires