National
14:29 26 août 2020 | mise à jour le: 26 août 2020 à 14:48 temps de lecture: 3 minutes

Économie: le Québec rebondit en mai, encore loin de l’ère pré-coronavirus

Économie: le Québec rebondit en mai, encore loin de l’ère pré-coronavirus
Photo: Khunaspix/123rf.com

L’économie du Québec rebondit. Après une contraction de 14,8% en avril, le produit intérieur brut (PIB) réel du Québec aux prix de base a augmenté de 10,9% en mai, indique mercredi l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Un bond équivalent à sept ans de développement économique.

Mais si le Québec a retrouvé 85% du PIB total qu’il enregistrait en février dernier, avant la pandémie de coronavirus, on ne sait pas encore si la même lancée s’est poursuivie pendant l’été.

«Ce que l’on constate c’est qu’en mai, nous sommes revenus en moyenne au niveau de 2011», indique à ​Métro Mario Beaulieu, de la Direction des statistiques économiques de l’ISQ.

Notons que les baisses consécutives de mars et d’avril avaient quant à elles ramené le PIB du Québec au niveau de 2004.

M. Beaulieu ne s’avance pas sur la progression de l’économie pendant la saison estivale qui s’achève. L’ISQ croit toutefois que le PIB réel au mois de juin augmenterait d’environ 5% par rapport à mai au Québec. Le même chiffre provisoire est avancé par Statistique Canada pour l’ensemble du pays.

Incluant le mois de mai, le PIB réel du Québec au cours des cinq premiers mois de l’année 2020 se révèle 7,8% inférieur à celui de la même période en 2019.

Le secteur de la construction revit

Si l’économie du Québec rebondit, c’est en grande partie grâce à la reprise du travail dans le secteur de la construction. Celui-ci affiche une augmentation de ses activités de 111%.

Ce n’est pas le seul secteur à renouer avec la croissance puisque 19 des 20 grands secteurs de la province affichent des hausses de leur niveau de production en mai.

C’est le cas d​es industries productrices de biens (+ 25,2%).

La fabrication (+ 8,3%) et l’extraction minière, l’exploitation en carrière, et l’extraction de
pétrole et de gaz (+ 64,7%) affichent ainsi des hausses importantes de leur production.

Les sous-secteurs de la fabrication de produits métalliques (+ 31%), de la fabrication de meubles et de produits connexes (+ 119,1%), de la fabrication de produits en bois (+ 37,6%) et de la fabrication de produits minéraux non métalliques (+ 49%) connaissant également une hausse de leurs activités.

Léger rebond pour la production de services

Du côté de la production de services, les chiffres ont augmenté moins vite mais augmenté quand même. La croissance est ainsi de 6,3% en mai, après le recul de 10,8% en avril.

Ce rebond est essentiellement dû aux secteurs du commerce de détail (+ 31,6%), du commerce de gros (+ 13,6%), des services d’enseignement (+ 9,3%) et des soins de santé et de l’assistance sociale (+ 5,1%).

On devine que le secteur de l’hébergement et des services de restauration, durement touché par le confinement (- 30,6%) et les mesures de fermeture, devrait lui aussi refleurir cet été.
Rappelons que plusieurs secteurs économiques ont connu des baisses cumulatives notables durant la pandémie de coronavirus au Québec.

À celui de l’hébergement et des services de restauration, s’ajoutent les secteurs de la fabrication (- 12,2%), de la construction (- 13,1%), des services d’enseignement (- 15,1%), du transport et de l’entreposage (- 16,9%), et du commerce de détail (- 11,2%).

Contacté en matinée, le ministère de l’Économie et de l’Innovation n’a pas encore commenté les chiffres dévoilés mercredi par l’ISQ.

Articles similaires