National
12:47 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 16:48 temps de lecture: 4 minutes

COVID-19: Trudeau invite à la prudence pendant le temps des Fêtes

COVID-19: Trudeau invite à la prudence pendant le temps des Fêtes
Photo: Capture d'écranJustin Trudeau lors d'un point de presse.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, invite les citoyens à agir avec prudence pendant le temps des Fêtes après que le premier ministre du Québec, François Legault, ait annoncé jeudi que les rassemblements de 10 personnes seront permis entre le 24 et le 27 décembre.

M. Trudeau a indiqué qu’il n’avait pas de problème avec l’annonce de M. Legault. Mais le gouvernement fédéral demande aux Canadiens de réduire leurs contacts sociaux et de respecter les mesures sanitaires davantage dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, en réaction à une hausse fulgurante des cas de COVID-19 à travers le pays récemment. Le premier ministre a mentionné que les gens devraient éviter de participer à quelconque rassemblement pour le moment.

Il est important de fournir un effort tous ensemble afin de sauver des entreprises, mais surtout des vies, selon M. Trudeau. Si les gens n’ont pas à sortir de la maison, il les invite à y rester.

Le premier ministre a fait l’annonce lors d’un point de presse devant sa résidence à Ottawa vendredi matin. Il a mentionné que le nombre de nouveaux cas par jour pourrait passer à 20 000 au Canada au cours des prochaines semaines si les contacts sociaux ne diminuent pas, selon la plus récente modélisation du gouvernement.

Un effort d’ici le temps des Fêtes

Avec un effort concerté au cours des prochaines semaines, il est possible que les familles puissent se réunir à Noël, mais selon M. Trudeau, il est encore trop tôt pour décider de ce que l’on pourrait faire pendant le temps des Fêtes.

«On est loin de Noël encore et d’ici là, on a raison à espérer que les gens vont faire les bonnes choses et qu’on va voir une réduction des cas qui pourrait permettre à des comportements comme ça sans voir une autre éclosion des cas.» -Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Face aux recrudescences des dernières semaines, le premier ministre veut que les citoyens gardent espoir. En respectant les consignes mises en place, il croit qu’il sera possible de passer à travers les prochains mois difficiles.

M. Trudeau a aussi conseillé aux Canadiens qui ne l’ont pas encore fait de télécharger l’application gratuite et sécuritaire Alerte COVID afin de freiner la propagation du virus. Il rappelle tout de même que ce n’est pas obligatoire et qu’ils peuvent le faire sur une base volontaire.

Les projections fédérales

Vendredi matin, le gouvernement du Canada a partagé avec le public ses prévisions actualisées relatives à la COVID-19 lors d’une séance d’information technique qui a eu lieu à Ottawa. Ces projections fédérales ont été révélées par l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, ainsi que l’administrateur en chef adjoint, le Dr Howard Njoo.

Selon les plus récentes données de modélisation illustrant l’éventuel impact de la COVID-19, la tendance à la hausse des nouveaux cas constatée récemment pourrait se maintenir dans les prochaines semaines, même si les Canadiens conservent leur niveau actuel de contact social.

Toutefois, si les contacts sociaux augmentent pendant le temps des Fêtes, le nombre de personnes infectées pourrait augmenter encore plus et les chiffres concernant les nouveaux cas quotidiens pourraient tripler. Il semble inévitable que la situation s’empire dans les semaines qui suivent, mais le gouvernement fédéral invite les citoyens à limiter leurs contacts sociaux le plus que possible, et ce, même entre le 24 et le 27 décembre, afin de limiter les dégâts.

Les scénarios envisageables

D’ici la fin de l’année, l’Agence de la santé du Canada (ASPC) prédit que le pays pourrait recenser 20 000 cas par jour si les citoyens n’augmentent pas leurs contacts sociaux. Environ 1000 décès pourraient aussi s’ajouter au bilan déjà lourd de 11 200 décès.

Dans le pire des scénarios envisageables, advenant que les contacts sociaux soient considérablement en hausse, on pourrait parler de 60 000 cas au lieu de 20 000, d’ici six semaines.

Les derniers jours ont vu en moyenne près de 5000 nouveaux cas confirmés quotidiennement. La modélisation fait état d’un nombre d’éclosions grandissant à travers le Canada. Ces éclosions semblent être plus prononcées que dans le passé et les CHSLD sont durement affectés. De nouvelles hausses importantes de cas dans les écoles ainsi qu’au sein des communautés autochtones sont aussi rapportées.

Articles similaires