National
19:03 23 novembre 2020 | mise à jour le: 23 novembre 2020 à 19:03 temps de lecture: 2 minutes

Surcharge de travail: entente de principe entre la FIQ et Québec

Surcharge de travail: entente de principe entre la FIQ et Québec
Photo: 123RF

Une entente de principe est intervenue ce lundi entre le gouvernement Legault et la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). Et ce, dans le cadre du renouvellement des conventions collectives de près de 76 000 professionnelles en soins. 

De principe sectorielle, elle vise à répondre entre autres aux enjeux de surcharge de travail des membres de la FIQ. Les questions de salaire, de retraite, de droits parentaux et de disparités régionales demeurent sur la table. 

Rappelons que les membres de la FIQ et de la FIQP, composées à près de 90% de femmes, travaillent quotidiennement au cœur des services de santé du Québec. Elles comptent près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.

«C’est une entente qui permettra d’améliorer significativement les conditions de travail des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes du Québec.» –Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Dimanche, des professionnelles de la FIQ et de la FIQ-privé s’étaient mobilisées à l’extérieur des bureaux du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin de réclamer de meilleures conditions de travail.

Vendredi dernier, plusieurs employés du réseau de la santé apprenaient qu’ils devraient travailler pendant le temps des Fêtes, les empêchant de célébrer en famille.

Stabiliser les équipes au Québec

Sonia LeBel, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, ainsi que Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, se sont réjouis de l’entente. 

«Nous sommes convaincus qu'[elle] viendra stabiliser les équipes dans toutes les régions du Québec. Tout en assurant la pérennité du réseau de la santé et des services sociaux.» –Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Plus tard en soirée, un conseil national extraordinaire réunira virtuellement les déléguées de la FIQ et de la FIQ-Secteur privé. Et ce, afin de prendre connaissance du contenu et se prononcer par un vote.

Notons que le contenu de l’entente demeure pour l’instant confidentiel, jusqu’à entérinement par les membres. 

L’alliance APTS-FIQ poursuivra par ailleurs les négociations sur certains points, comme le salaire.

 

Articles similaires