National

Voyage dans le Sud: Pierre Arcand perd ses fonctions au sein du cabinet fantôme du PLQ

Pierre Arcand
Le député de Mont-Royal-Outremont, Pierre Arcand, en avril 2020. Photo: Olivier Faucher - Métro Média

Le député Pierre Arcand a perdu ses responsabilités à titre de porte-parole de la Métropole et en matière de transports au sein du cabinet fantôme du Parti libéral du Québec (PLQ), à la suite d’un voyage controversé dans le Sud.

Le député de Mont-Royal-Outremont a fait l’objet de vives critiques après que Radio-Canada ait dévoilé la semaine dernière que celui-ci a quitté la province pour se rendre à la Barbade avec son épouse pendant le temps des Fêtes. Québec et Ottawa déconseillent pourtant fortement les voyages non-essentiels à l’extérieur du pays.

La perte de ses fonctions au sein du cabinet fantôme du PLQ, qui a fait l’objet d’un communiqué du parti lundi avant-midi, survient peu de temps après son retour au pays, vendredi dernier. En entrevue à CTV News au moment de passer les douanes à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, Pierre Arcand a dit regretter d’avoir effectué ce voyage de plaisance, qui était «une erreur».

«Nous sommes au milieu d’une crise et de voyager n’est probablement pas la bonne chose à faire en cette période particulière», a alors concédé Pierre Arcand. L’ex-chef intérimaire du PLQ a toutefois indiqué à CTV News qu’il n’entend pas démissionner pour autant.

Joint par Métro, le cabinet de la chef de l’opposition officielle, Dominique Anglade, a indiqué que cette dernière ne donnera pas d’entrevue sur ce sujet aujourd’hui. Le cabinet précise qu’il n’a pas encore déterminé quel élu s’occupera à l’avenir des dossiers reliés à la Métropole et aux Transports au sein du parti. M. Arcand avait hérité de ces fonctions en juin dernier, un mois après le couronnement de Mme Anglade à la tête du parti d’opposition. Il occupait auparavant les fonctions de chef intérimaire.

Malgré la décision annoncée lundi, Pierre Arcand demeure député et membre du caucus du PLQ.

Aucune sanction pour Youri Chassin

Pierre Arcand n’est pas le seul élu de l’Assemblée nationale qui a voyagé dans le Sud pendant le temps des Fêtes. Le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, s’est déplacé au Pérou pour rendre visite à son mari. L’élu de la Coalition avenir Québec a toutefois obtenu au préalable une autorisation de la part du whip et du bureau du premier ministre François Legault concernant ce voyage à l’étranger.

Le premier ministre du Québec n’entend pas sanctionner son député. «Concernant Youri Chassin, celui-ci a eu l’occasion de s’expliquer la semaine dernière. Il ne s’agissait pas d’un voyage d’agrément», a justifié dans un courriel à Métro l’attaché de presse de François Legault, Ewan Sauves.

À l’échelle fédérale, deux députés du Parti libéral du Canada ont renoncé dimanche à certaines de leurs fonctions après avoir effectué des voyages à l’étranger sans en avoir informé au préalable le whip en chef du gouvernement de Justin Trudeau. Le député de Pierrefonds-Dollard, Sameer Zuberi, a ainsi démissionné de trois comités du Parlement dans lesquels il siégeait. La députée ontarienne de Brampton-Ouest, Kamal Khera, a quant à elle abandonné son poste de secrétaire parlementaire de la ministre du Développement international.

Les deux élus ont affirmé s’être rendus aux États-Unis en décembre pour des raisons familiales.

Articles récents du même sujet