National
13:06 10 janvier 2021 | mise à jour le: 10 janvier 2021 à 20:17 temps de lecture: 4 minutes

Couvre-feu au Québec: 84 amendes imposées par le SPVM, 150 par la SQ

Couvre-feu au Québec: 84 amendes imposées par le SPVM, 150 par la SQ
Photo: Denis Germain/Métro

Samedi soir, le couvre-feu, annoncé mercredi dernier par le gouvernement Legault et ayant comme but de freiner la propagation de la COVID-19, est entré en vigueur au Québec. Dans l’ensemble, les citoyens de la province ont respecté les nouvelles mesures imposées, selon la Sureté du Québec (SQ) et le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). Toutefois, quelques petits groupes de manifestants se sont rassemblés dans différentes villes. Pendant la soirée, plus de 150 amendes ont été remises par la SQ et 84 par le SPVM.

À Montréal, quelques dizaines de personnes s’opposant au couvre-feu se sont rassemblées près de la station de métro Mont-Royal pour manifester dans les rues des environs peu de temps avant 20h.

Samedi soir, les agents du SPVM ont distribué un total de 84 constats d’infraction aux individus ne respectant pas le couvre-feu sur l’ensemble du territoire de Montréal. De ce nombre, 17 ont été remis aux manifestants.

Une première soirée calme à Montréal

Dans un entretien avec Métro, l’agent du SPVM Jean-Pierre Brabant a dit que mis à part la manifestation, la soirée a été plutôt calme samedi. Les choses se sont bien passées, selon ses dires. De plus, la police n’a procédé à aucune arrestation à Montréal. Les chiffres concernant le nombre d’amendes distribuées au cours de la fin de semaine ainsi que le nombre d’appels émis à propos du non-respect des mesures sanitaires en lien avec la COVID-19 seront partagés sur le compte Twitter du SPVM lundi matin.

Selon M. Brabant, à partir de 21h, les Montréalais semblaient tous être rentrés à leur domicile. Ceux-ci auraient donc bien compris le message envoyé par le gouvernement et la police. Les véhicules du SPVM gardaient tout de même leurs gyrophares visibles pour assurer le respect des consignes.

Pour ce qui est des itinérants, les policiers sont appelés à leur venir en aide en premier lieu, selon M. Brabant. Les agents connaissent les sans-abris de leur secteur respectif. Ils entretiennent donc des relations avec eux. Les agents ont reçu comme directive d’être indulgents avec ces individus. Cependant, advenant qu’une personne ne veuille pas comprendre, il est possible qu’ils aient à passer en mode intervention.

Sur son compte Twitter, le SPVM a annoncé dimanche après-midi que des agents ont dû procéder à plusieurs interventions pour assister des personnes en situation d’itinérance lors du premier soir du couvre-feu, mais aucun constat n’a été rédigé.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a remercié les Montréalaises et Montréalais ayant respecté le couvre-feu ainsi que les policiers pour leur travail, sur son compte Twitter dimanche.

Ailleurs au Québec

Samedi soir, la police a distribué des amendes allant de 1000 à 6000 $ dans différentes villes au Québec, dont Sherbrooke, Québec, Gatineau et Trois-Rivières. La police de Québec a remis environ 20 constats d’infraction aux contrevenants. Certains individus qui ont refusé de s’identifier se sont fait arrêter.

Dans un communiqué paru ce matin, la SQ fait état de plus de 150 constats d’infraction distribués au Québec samedi.

«Des citoyens ont été interpellés sur l’ensemble du territoire et plus de 150 constats d’infractions pour non-respect du couvre-feu ont été signifiés.» -Sureté du Québec

Samedi, aux alentours de 22h, la SQ a remercié la population pour sa collaboration sur Twitter.

De son côté, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault a aussi tenu à remercier les Québécois pour leurs efforts.

Des contrevenants se réunissent dans un groupe Facebook

Dans le groupe de discussion de la page Facebook Info-Manifs (Les Manifs du Samedi), qui compte plus de 11 300 membres, les gens s’opposant au couvre-feu s’étaient donné, dans la journée samedi, des lieux de rassemblement dans différentes villes afin de manifester après 20h. Toutefois, très peu de personnes se sont réellement rendues dans les rues à travers le Québec.

Depuis hier, les contrevenants partagent sur la page Infos-Manifs des vidéos filmées en direct, Facebook Live, dans lesquelles ils reçoivent des amendes pour ne pas avoir respecté le couvre-feu. Plusieurs d’entre eux disent aux policiers qu’ils ont l’intention de contester leur contravention.

Le couvre-feu sera en vigueur jusqu’au 8 février au Québec, avec ses quelques exceptions permises.

 

Articles similaires