National
12:56 13 avril 2021 | mise à jour le: 13 avril 2021 à 16:14 temps de lecture: 2 minutes

Les gyms et cinémas devraient bien être fermés, estime une majorité de Québécois

Les gyms et cinémas devraient bien être fermés, estime une majorité de Québécois
Photo: Al Bello/Getty Images

Le reconfinement passe chez les Québécois. Selon un sondage, trois quarts d’entre eux appuient la fermeture des gyms, et presque autant n’ont pas de problème à voir les cinémas et les salles de spectacle suspendre leurs activités.

Le coup de sonde a été mené la fin de semaine dernière par la firme Léger. Il conclut notamment que 74% des Québécois favorisent une fermeture des salles d’entraînement sportives.

Les gyms sont dans le viseur du gouvernement de François Legault depuis quelques semaines déjà. Fin mars, il ordonnait la mise sur pause de la ville de Québec, notamment en raison d’une éclosion-monstre dans une salle d’entraînement de Québec, le Méga Fitness Gym 24h. Aux dernières nouvelles, elle a généré plus de 500 cas primaires et secondaires.

La semaine dernière, le premier ministre fermait carrément tous les gyms en zone rouge, afin d’éviter qu’une telle situation se répète.

Les salles de spectacle et les cinémas sont toujours ouverts en zone rouge. Or, si on se fie aux données du sondage, leur fermeture temporaire satisferait également les Québécois. Environ 67% des répondants dans la province pensent en ce sens.

Dans l’ensemble du pays, les opinions sont similaires, rapporte Léger. Trois Canadiens sur quatre (73%) veulent voir les cinémas et les salles de spectacle fermés, alors qu’un peu moins de 70% d’entre eux partagent cet avis.

Pas le même portrait dans les écoles

Lundi, l’Ontario annonçait la fermeture imminente de toutes ses écoles primaires et secondaires. La mesure est «préventive», assurait le ministre local de l’Éducation, Stephen Lecce.

Au Québec, le réseau scolaire continue d’opérer. Le premier ministre Legault a longtemps réitéré que les écoles étaient l’un des derniers secteurs qu’il souhaitait voir suspendu. Un point de vue partagé par 58% des Québécois interrogés par Léger.

Or, rien n’exclut pour le moment que le réseau scolaire ferme avant les vacances d’été. M. Legault avait adopté un ton prudent la semaine dernière.

«Ce n’est pas impossible qu’on réussisse à se rendre jusqu’au mois de juin, mais ce n’est pas impossible non plus qu’on soit obligé de fermer. Pour l’instant, il n’y a pas d’explosion de cas», avait-il signifié.

Articles similaires