National
05:00 14 mai 2021 | mise à jour le: 14 mai 2021 à 16:19 Temps de lecture: 3 minutes

Premier achat: les jeunes Québécois un peu plus inquiets, révèle un sondage

Premier achat: les jeunes Québécois un peu plus inquiets, révèle un sondage
Photo: CourtoisieLa moitié des jeunes Québécois se disent inquiets de ne pas pouvoir acheter leur première maison en raison d'une mise de fonds insuffisante.

Plus de la moitié des jeunes Québécois se disent un peu inquiets ou très inquiets de ne pas pouvoir acheter leur première maison en raison d’une mise de fonds insuffisante, révèle un sondage.

Au Québec, 56% des répondants ont rapporté avoir été inquiets de ne pas amasser une mise de fonds suffisante pour mettre la main sur la propriété souhaitée avant d’en faire l’acquisition. Cette tendance est en légère hausse par rapport à l’an dernier (55% en 2019).

Toutefois, 42% des Québécois se disent pas très inquiets ou pas du tout inquiets sur cette question.

À Montréal, la situation immobilière plus tendue augmente ce taux d’inquiétude à 63%, il était de 60% en 2019. Mais la situation québécoise semble plus sereine puisque des provinces comme l’Ontario (70%) ou la Colombie-Britannique (71%) affichent des taux d’inquiétude largement supérieurs.

Cela atteint même 75% pour Toronto et 69% pour Vancouver.

Même s’il n’est «pas du tout surprenant que les acheteurs d’une première propriété s’inquiètent du montant de leur mise de fonds» comme le note le président et chef de la direction de Royal LePage, Phil Soper, la situation du marché immobilier actuel est venue augmenter l’anxiété d’un premier achat immobilier.

«Assurément, la forte concurrence actuelle rend toute transaction plus anxiogène qu’à l’habitude, particulièrement depuis le début de la pandémie», commente Geneviève Langevin, courtier immobilier, chez Royal LePage Altitude à Montréal. «Toutefois, malgré des hausses de prix record observées durant la dernière année, les premiers acheteurs avec qui nous travaillons sont résilients et engagés à acquérir une propriété, même si le marché actuel comporte plus de défis.»

Le sondage réalisé par Environics Research a été commandé par le fournisseur de services aux agences immobilières, Royal LePage et la compagnie d’assurance d’hypothèques, Sagen.

Au total, 909 entrevues ont été réalisées par Recherches Environics auprès de Canadiennes et de Canadiens âgés de 25 à 40 ans ayant acheté leur première propriété au cours des deux dernières années. Les entrevues ont été réalisées en ligne entre le 17 février et le 16 mars 2021. Des quotas ont été fixés pour suréchantillonner les régions urbaines avec pondération pour les ramener à des proportions nationales générales.

Articles similaires