Soutenez

Le père du soldat Davis demeure confiant

Lyndsay Jones, Métro Halifax

Alors que le nombre de morts en Afghanistan approche de la barre fatidique des 100, le père d’un des soldats tués pense que la résolution du conflit est imminente.

Jim Davis, le père du caporal Paul Davis, le premier soldat à mourir sous commandement canadien en 2006, croit que la vie de 93 soldats est un prix terrible à payer, mais que les Afghans doivent avoir une chance de vivre en paix.

«Vous devez vous questionner. Peut-être suis-je trop émotif, mais plus j’apprend de chose par rapport à la mission, plus je suis convaincu… Si nous partons maintenant, le chemin traversé depuis 2001 aura été fait en vain», raconte Davis qui est impliqué dans le programme de support militaire HOPE, qui a pour mission d’aider les autres en leur offrant de l’empathie.

Paul a été tué à l’âge de 28 ans, le 2 mars 2006, lorsque son véhicule blindé (LAV-3) est entré en collision avec un taxi avant de quitter la route en effectuant plusieurs tonneaux.

SUR LE MÊME SUJET

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.