National

Terre-Neuve-et-Labrador: la police croule sous les messages anti-Trump

ST-JEAN, T.-N.-L. – La police provinciale de Terre-Neuve-et-Labrador, ou Royal Newfoundland Constabulary (RNC) en anglais, ne veut plus être confondue avec la convention nationale des républicains (RNC en anglais).

Le corps policier a reçu un déluge de messages politiques sur Twitter parce que son sigle est identique à celui des républicains réunis à Cleveland pour entériner officiellement la candidature de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine.

Un porte-parole de la police, Geoff Higson, a dit que celle-ci avait dû bloquer certains utilisateurs du réseau social parce que la situation devenait incontrôlable. Il a ajouté que beaucoup de personnes avaient envoyé des messages pour se plaindre des faits et gestes de Donald Trump, particulièrement au cours de la dernière année.

Le compte Twitter de la convention nationale républicaine est @gop. Mais pour ceux qui inscrivent @RCN dans le moteur de recherche de Twitter, les premiers messages à apparaître sont ceux de la police terre-neuvienne, d’où la confusion et les blagues.

Le nom d’utilisateur de la police sur Twitter est @RNC_PoliceNL. Le mot police n’a été ajouté que récemment, après que le corps policier eut commencé à recevoir des messages anti-Trump.

L’agent Higson dit répondre à tous les messages reçus.

«Nous devons lire tous ces messages. Il y en a plusieurs centaines et aucun ne nous concerne», a-t-il souligné.

La réponse du policier est simple: «Nous n’avons rien à voir avec @realDonaldTrump. Nous sommes un corps de police canadien à Terre-Neuve-et-Labrador.» Le mot-clic #CanadaEh a été ajouté à la fin du message.

Le comédien américain Orlando Jones s’est moqué de la confusion en affichant le message suivant: «Entendu à la convention nationale républicaine: Hé! Ce n’est pas ici le congrès de la police provinciale de Terre-Neuve?»

Articles récents du même sujet