Politique

Marwah Rizqy prend une «pause mentale des trolls» de Twitter

La députée provinciale de Saint-Laurent Marwah Rizqy
La députée provinciale de Saint-Laurent Marwah Rizqy Photo: Laurent Lavoie/Métro

Normalement très active sur les réseaux sociaux, la députée Marwah Rizqy prend une pause de Twitter. Son compte a récemment été piraté.

«Je vais bien», assure Mme Rizqy dans une publication Instagram. «La semaine dernière mon compte Twitter a été piraté. C’est réglé. Toutefois, je prends une pause mentale des trolls.»

Image
Capture d’écran – Instagram

Porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation, Marwah Rizqy critique régulièrement sur Twitter les décisions du gouvernement, notamment celles du ministre Jean-François Roberge. L’éducation est un sujet particulièrement chaud présentement, alors que le retour des élèves en classe est prévu le 17 janvier.

Chez les libéraux, on estime que les écoles sont mal préparées en vue de la rentrée qui aura lieu la semaine prochaine. On déplore que l’effort vaccinal soit en retard, et que la stratégie de dépistage «ne fonctionne plus».

«On a l’impression d’être sur un bateau sans gouvernail et sans boussole, a déclaré la semaine dernière la cheffe Dominique Anglade. Je demande à François Legault de reprendre le contrôle de la gestion de la pandémie. Je lui demande également de consolider la profondeur scientifique et médicale dans la cellule de crise en ajoutant de nouveaux joueurs indépendants.»

Retour réclamé à l’Assemblée nationale

Dans ce contexte, les libéraux auraient souhaité qu’une partie des élus siègent de manière exceptionnelle à l’Assemblée nationale cette semaine.

Comme la population générale, les partis d’opposition apprennent les mesures sanitaires en vigueur lors des conférences de presse du gouvernement. Alors que l’Assemblée nationale fait relâche jusqu’en février, il leur est impossible de contester les décisions de l’État ou d’apporter des suggestions sur la place publique.

Les libéraux estiment notamment que le gouvernement aurait pu être plus clair en ce qui concerne le dépistage en centre. Depuis le début de la semaine, l’accès à celui-ci est limité à une poignée de Québécois, alors qu’on demande à la population générale de privilégier les tests rapides.

Lundi, Gabriel Nadeau-Dubois a également demandé que l’Assemblée nationale siège de manière exceptionnelle. «François Legault refuse de convoquer l’Assemblée nationale malgré la situation critique dans nos hôpitaux. Soit il a peur de rendre des comptes, soit il pense qu’il est au-dessus de ça. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas comme ça qu’on va s’en sortir collectivement», lance le porte-parole de Québec solidaire.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet