Politique

L’opposition veut laisser entrer les chiens dans le métro et l’autobus

Ensemble Montréal désire que la Ville adopte un règlement afin que la STM autorise les chiens en laisse dans l'ensemble du réseau de métro et d'autobus. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le parti d’opposition Ensemble Montréal déposera une motion au prochain conseil municipal pour demander à la Société de transport de Montréal (STM) et à la Ville d’autoriser les chiens en laisse dans l’ensemble du réseau de métro et d’autobus dans les six prochains mois.

L’objectif, selon l’opposition, est de faciliter les déplacements des propriétaires d’animaux qui n’ont pas d’automobile.

«Ce changement de règlement répondrait à un besoin tout en permettant à la STM de fidéliser une clientèle, a déclaré aujourd’hui Aref Salem, chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal. À l’ère où nous souhaitons aider les citoyens à prendre le transport en commun, il est contre-productif de devoir posséder une voiture ou prendre un taxi pour se déplacer avec son chien.»

Pour que Montréal devienne véritablement une ville amie des animaux, c’est la prochaine étape à franchir.

Aref Salem, chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal

Selon lui, un foyer québécois sur quatre possède un chien. Cette motion faciliterait donc les déplacements des propriétaires de chiens vers les espaces verts, parcs canins et cliniques vétérinaires puisqu’ils pourraient utiliser le métro ou l’autobus plutôt que la voiture.

Une pétition lancée par la SPCA

Cette annonce fait écho à la pétition lancée par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) en décembre dernier.

Cette pétition demande à la Ville d’autoriser les chiens en laisse dans les transports en commun. À ce jour, elle a été signée par près de 16 500 personnes.

Sur ses réseaux sociaux, la SPCA s’est réjouie de l’annonce faite par l’opposition. Elle s’est dite confiante à propos de l’adoption prochaine de cette motion.

Évaluation en cours à la STM

La STM a expliqué avoir déjà évalué la faisabilité d’un tel projet depuis les dernières élections municipales. Elle explique qu’elle étudiera la question dans les prochaines semaines et prendra une décision appropriée.

La conseillère de la Ville dans le district de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, a appuyé cette motion en citant d’autres métropoles.

«Les expériences vécues dans les autres grandes villes qui autorisent les chiens en laisse dans les transports en commun, comme Amsterdam, Londres ou, plus près de chez nous, à Toronto, sont plutôt positives», a-t-elle dit. «[Un projet pilote à Toronto] a démontré que la présence des animaux n’avait aucune incidence sur les risques de morsures ni sur le taux de satisfaction générale des usagers.»

Pour faciliter la cohabitation, elle a souligné l’importance de déployer une campagne de sensibilisation et de communications autour de cette autorisation.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet