Art de vivre

Régime basse calorie et activité physique: un risque pour la santé des os

Régime basse calorie et activité physique: un risque pour la santé des os
Photo: Getty Images

Une nouvelle étude menée sur des souris montre qu’un régime pauvre en calories combiné à un exercice physique régulier pourrait fragiliser les os. D’autres recherches sont toutefois nécessaires pour confirmer cette théorie.

Après les excès des vacances estivales, retour à la maison, reprise du sport et régime alimentaire équilibré. Que ce soit pour perdre quelques kilos en trop ou simplement pour rester en bonne santé, certains vont carrément se mettre au régime sec et faire l’impasse sur le gras et le sucre.

Attention toutefois à conserver un apport minimal de calories, alertent des chercheurs américains de l’univeristé de Caroline du Nord (UNC), auteurs d’une nouvelle étude publiée dans Journal of Bone and Mineral Research.

Chez les humains, les besoins caloriques journaliers sont compris entre 1700 et 3200 calories, en fonction de l’âge, du sexe et du degré d’activité physique pratiqué au quotidien.

Réalisée sur des souris, la recherche a étudié les niveaux de graisse des rongeurs dans leur moelle osseuse. Les rongeurs ont été divisés en quatre groupes: le premier a été soumis à un régime alimentaire normal, le deuxième à un régime hypocalorique, le troisième a fait de l’exercice modéré et le dernier a pratiqué une activité physique, en plus de suivre un régime pauvre en calories.

Une masse osseuse moins importante

L’équipe de la Pre Styner a constaté que les souris du groupe 1 perdaient du poids et que leur niveau de graisses dans leur moelle osseuse augmentait. Mais quand les souris du dernier groupe ont été amenées à faire de l’exercice, la graisse de leur moelle osseuse a diminué et la qualité globale des os a été altérée. Les auteurs de l’étude en déduisent qu’au lieu de renforcer les os, l’exercice pourrait les rendre plus fragiles lorsqu’il est associé à une restriction calorique.

«Des études antérieures chez la souris nous ont montré que l’exercice associé à un régime calorique normal, et même à un régime riche en calories, est bon pour la santé des os. Aujourd’hui, nous apprenons que ce n’est pas vrai pour l’exercice avec un régime pauvre en calories», explique Maya Styner, MD, professeure agrégée de médecine à l’École de médecine de l’UNC qui a dirigé l’étude.

L’équipe de la Pre Styler prévoit de mener d’autres recherches afin de mieux comprendre le rôle de la graisse dans la moelle osseuse, et pourquoi elle est affectée par un apport faible en calories lorsque celui-ci est combiné à l’exercice physique.