Art de vivre
09:18 7 avril 2020 | mise à jour le: 20 août 2020 à 12:24 temps de lecture: 3 minutes

Les chefs reprennent du service… Pour une bonne cause!

Les chefs reprennent du service… Pour une bonne cause!
Photo: Collaboration spécialeLes Cuisines Solidaires offrira 800 000 repas aux banques alimentaires du Québec dès le 13 avril 2020.

La Tablée des Chefs lance Les Cuisines Solidaires, un projet visant à produire plus de 800 000 repas pour les Banques alimentaires du Québec (BAQ).

La crise de la COVID-19 a durement frappé les organismes communautaires, certains ont même dû fermer leurs portes par manque de ressources. Afin de nourrir ceux qui en ont besoin, Jean-François Archambault, fondateur et directeur général de La Tablée des Chefs, s’est mis en action. En moins d’une semaine, il a mobilisé de nombreux partenaires, reçu des confirmations de chefs des quatre coins de la province et l’appui de plusieurs acteurs de l’industrie agroalimentaire.

Portrait de Stefano Faita

«Jean-François Archambault a réussi en une semaine à aller chercher de l’argent et 500 tonnes d’aliments frais qu’on va transformer en plats préparés pour les banques alimentaires du Québec.» Stefano Faita, porte-parole de Les Cuisines Solidaires

«En voyant les impacts graves de la crise dans nos communautés, nous avons cherché une façon d’aider les gens et imaginé une grande implication de chefs et d’acteurs du secteur agroalimentaire. La réponse à notre appel a été immédiate», affirme Jean-François Archambault dans un communiqué.

Les chefs engagés

Se joignent à Stefano Faita et Caroline McCann, les porte-paroles du projet, John Winter Russell, Jérôme Ferrer, Frédéric Cyr, Baptiste Peupion, Mario Martel, Éric Gonzalez, Yves Lowe et Ricardo Larrivée. À compter du 13 avril, ils mobiliseront leurs équipes, rouvrant pour certains les cuisines de leurs restaurants, fermées à cause de la crise.

«Dès cette semaine, nous retournons en cuisine pour tout mettre en place. À partir du 13, des repas vont être livrés aux banques alimentaires pour une durée de trois semaines, explique le chef et porte-parole Stefano Faita. Ça se peut que ça continue au-delà de trois semaines. Ça change tous les jours, on va s’adapter à la situation», ajoute le propriétaire de quatre restaurants montréalais.

Gagnant-gagnant

Pour chaque repas préparé, 1 $ sera versé aux établissements participants pour rémunérer les cuisiniers et leurs brigades, qui étaient, pour plusieurs d’entre eux, sans emploi depuis la fermeture des restaurants.

«Le fait que La Tablée des chefs verse 1 $ aux restaurateurs pour chaque repas me permet de ramener des membres de mon staff en cuisine. Ça fait trois semaines qu’ils sont à la maison et qu’ils veulent sortir et cuisiner. Ils trippaient lorsque je les ai appelés pour leur proposer d’embarquer. Et je trouve ça le fun d’inspirer mon équipe à faire quelque chose pour la communauté», affirme M. Faita.

Les ressources nécessaires

Un projet d’une telle envergure n’aurait pu voir le jour sans le soutien de gros joueurs: Ivanhoé Cambridge prêtera les cuisines de ses propriétés Fairmont le Reine Elizabeth et Fairmont le Château Frontenac pour assurer la production des plats. Plusieurs groupes de restauration ont aussi confirmé leur participation, dont Les rôtisseries St-Hubert, Le Groupe Sportscene, les Canadiens de Montréal (Groupe CH) et les restaurants Normandin.

D’autres partenaires mettent également la main à la pâte en contribuant par des dons pécuniaires, de matériel ou d’aliments tels La Fondation Chopin-Péladeau, Québecor, IGA ainsi que le Fonds d’urgence de Centraide, du gouvernement du Québec et des Banques alimentaires du Québec et quelques autres.

Articles similaires