Art de vivre
14:15 22 septembre 2014 | mise à jour le: 22 septembre 2014 à 14:17 temps de lecture: 2 minutes

La violence conjugale encore plus fréquente chez les partenaires de même sexe

Les couples homosexuels seraient plus enclins à la violence conjugale, mais les études manquent de données pour le confirmer.

Une nouvelle étude menée par Northwestern Medicine affirme cependant que c’est le cas. Seulement, depuis les années 1970, les recherches se concentraient surtout sur les femmes victimes de violence de la part de leur partenaire de sexe masculin.

Selon Science World, le taux de partenaires gais, lesbiennes ou bisexuels qui subissent un abus physique ou verbal ou des menaces de leur tendre moitié pourrait aller jusqu’à 75 %, mais pour le moment, la vue d’ensemble est encore floue.

On affirme même que le taux pourrait être encore plus élevé. Richard Carroll, responsable de la recherche, explique cette violence du fait que ces couples représentent une « minorité sexuelle », ce qui « exacerbe la violence conjugale due au stress ».

Les spécialistes de la santé, indique Carroll, doivent s’ouvrir à cette possibilité. « Nous devons les éduquer à la présence de ce problème. »

L’étude a été publiée dans la revue Journal of Sex & Marital Therapy.

Crédit photo : Migfoto/BigStockphoto.com

Articles similaires