Vacances
05:00 19 février 2020 | mise à jour le: 18 février 2020 à 21:46 temps de lecture: 5 minutes

Éloge de la lenteur

Éloge de la lenteur
Photo: MétroLa vie de chalet écoresponsable des Refuges Perchés, situés à moins de 2 heures de Montréal

Les Refuges Perchés proposent une expérience authentique et dépaysante au cœur du Parc Éco. Dans ces cabanes minimalistes, les journées sont rythmées par la lenteur de tâches simples, mais étrangères au quotidien moderne: aller puiser de l’eau au lac, entretenir le feu dans le poêle et observer la vie de la forêt.

L’aventure commence dès l’arrivée sur le site des Refuges Perchés, à moins de deux heures de Montréal. Nancy, la propriétaire de ces chalets écoresponsables, nous explique qu’il nous faudra assurer nous-mêmes notre chauffage au poêle, notre approvisionnement en eau et la gestion de nos déchets durant le séjour. Une seule règle: ne laisser aucune trace de notre passage dans la forêt.

Traversée du bois

Elle nous fournit une trousse de survie qui contient des sacs pour entreposer nos déchets et un seau dans lequel récolter les eaux grises qu’on ira vider dans une fosse septique.

Il y a aussi une bonbonne de propane pour alimenter notre réchaud de cuisine, des allumettes et du bois pour nous chauffer, ainsi que deux jerricans. Le premier est à remplir d’eau potable sous un robinet accessible à l’accueil, pour boire. Le second servira à puiser l’eau du lac, nécessaire pour faire notre vaisselle et une toilette rudimentaire.

Équipés comme des aventuriers, nous partons à la recherche de notre chalet, indiqué par des panneaux dans les bois. Des traîneaux nous permettent de déplacer notre attirail. En chemin, nous apercevons la toilette sèche la plus proche de notre refuge. Les moins téméraires ont intérêt à s’y arrêter avant la tombée de la nuit!

Quelques mètres et une épaisse couche de neige plus loin, nous apercevons notre cabane. Dressée sur pilotis, elle fait face au lac sur lequel le lever du soleil, le lendemain, s’annonce grandiose. Nous déchargeons nos traîneaux et découvrons le nid rustique dans lequel nous passerons la fin de semaine. Dans sa pièce unique trônent une couchette, un poêle à bois et une cuisinette sommairement équipée. La popote patientera car, pour l’heure, la priorité est d’allumer le feu. La température ambiante est largement négative: -12 °C!

Loin de nous décourager, cette expérience dénuée du confort moderne nous apaise. En plus de sensibiliser au caractère précieux des ressources écologiques, Les Refuges Perchés invitent au minimalisme et à la lenteur.

Vie au refuge

En suivant les instructions d’une fiche épinglée au-dessus du poêle, nous parvenons à produire quelques flammes. Toutefois, le brasier crépitant se fait attendre.

On se relaie pour souffler sur les bûches, soucieux de savoir si on finira par y arriver… Ou s’il nous faudra grelotter toute la nuit!

Déjà, notre réserve d’eau commence à geler, tout comme nos orteils. Deux longues heures plus tard, une chaleur réconfortante commence à se répandre dans la pièce. Nous l’apprécions, avec à la main un verre de vin bien mérité.

Durant la nuit, nous nous levons à tour de rôle pour remettre des bûches dans le poêle. L’expérience glaciale de notre arrivée ne nous donne guère envie de prendre le risque de laisser le feu s’éteindre: nous planifions un réveil toutes les trois heures.

La lumière du petit matin et le calme de la forêt nous tirent du lit. Quel privilège de nous réveiller dans cette nature somptueuse, avec le sentiment d’être presque seuls au monde. Presque, car les traces laissées dans la neige autour du refuge nous indiquent que bien des animaux y ont circulé de leur pas feutré durant la nuit.

À notre tour, nous décidons d’aller arpenter les chemins poudrés munis de raquettes. Le Parc Éco des Laurentides comprend 36 km de sentiers pédestres. Nous optons pour L’aquatique, une randonnée d’une heure qui offre des paysages magnifiques de forêt et de lacs qu’on traverse sur des passerelles de bois.

Reconnexion en douceur

Pour clore cette escapade hors du temps, nous faisons un détour par le Spa Scandinave de Mont-Tremblant, à seulement 30 minutes des Refuges Perchés. Ses bains bouillonnants, ses saunas et ses hammams nous réchauffent le corps, et ses aires de repos avec vue imprenable sur la rivière gelée comblent nos envies de lâcher-prise.

Premier spa érigé au Québec, cet établissement offre également des massages et un bistro de produits locaux. Le personnel, serviable et bienveillant, nous guide dans cette expérience où l’alternance des bains chauds et froids accentue la détente.

Cette fin de semaine parfaite touche à sa fin et il faut rentrer à Montréal. On a déjà envie de revenir, et ça tombe bien: les Refuges Perchés ont annoncé l’ouverture de six nouvelles cabanes pour cet été!


Notre journaliste était l’invitée des Refuges Perchés et du Spa Scandinave de Mont-Tremblant.

Articles similaires