Carrières
05:00 4 février 2020

Valoriser les efforts scolaires

Valoriser les efforts scolaires
Photo: MétroComplimenter un élève pour ses efforts a des effets positifs sur son développement.

Selon plusieurs recherches, le fait de valoriser l’effort et la progression contribue positivement au développement de l’enfant, peu importe ses notes.

Valoriser l’effort et la progression

Le fait de valoriser son enfant sur son travail scolaire est très positif et a des effets sur le développement de l’estime de soi et sur la compréhension de l’importance d’apprendre de ses erreurs.

La psychologue Carol Dweck a découvert que de complimenter un élève pour ses efforts a plus d’effets positifs que de le valoriser pour son intelligence. Les compliments sur celle-ci lui procurent une bouffée de fierté, mais lui font croire que la réussite n’est attribuable qu’à l’intelligence, et non aux efforts.

  • L’enfant valorisé sur sa ténacité et ses progrès acquiert une attitude différente.
  • Il comprend que son intelligence se développe au fur et à mesure de ses apprentissages.
  • Il ne cherche pas à savoir si les autres le trouvent intelligent.
  • Il s’investit à fond dans ses apprentissages.
  • Il réagit à l’échec et à la frustration en redoublant d’efforts.
  • Il cherche à concevoir de nouvelles stratégies pour solutionner les problèmes.
  • Il a de meilleures chances de réussir et de persévérer à l’école.

Comme un muscle

La Dre Dweck suggère aux parents et aux enseignants d’expliquer aux jeunes que le cerveau est comme un muscle: plus on l’exerce, plus il se développe. En effet, chaque fois qu’on fait des efforts pour apprendre quelque chose, de nouvelles connexions se créent dans le cerveau. À long terme, cela nous rend plus intelligents.

Neuf manières d’y arriver

  1. Valoriser les efforts de l’enfant.
  2. Lui expliquer pourquoi on est fier de ses efforts.
  3. Insister sur ses progrès tout en lui faisant comprendre l’importance de persévérer.
  4. L’inviter à nommer les réalisations dont il est fier.
  5. Éviter de comparer ses résultats scolaires avec ceux des autres.
  6. L’inviter à se servir de ses erreurs comme d’un tremplin pour atteindre ses objectifs.
  7. Utiliser ses échecs pour cibler ce qui est à travailler et trouver avec lui des moyens concrets d’y arriver.
  8. Utiliser le langage non verbal: tape sur l’épaule, caresse dans le dos, applaudissements, pouce levé, etc.
  9. Varier les types d’encouragements.

Truc devoir

Plutôt que de commencer par souligner les mauvaises réponses dans le devoir de son enfant, il vaut mieux faire le décompte des bonnes réponses qu’il a obtenues afin de favoriser son estime de soi.

Articles similaires