Carrières
16:53 29 mars 2015 | mise à jour le: 29 mars 2015 à 16:53

Êtes-vous un influenceur au travail?

Êtes-vous un influenceur au travail?
Photo: Métro

Certaines personnes manient l’art de l’influence. Comment s’y prennent-elles pour revêtir la casquette de leader à laquelle elles n’étaient pas destinées?

Quel que soit le poste ou la fonction que nous occupions, nous avons peut-être un tempérament d’«influenceur», qui pourrait nous permettre de jouir d’un pouvoir non hiérarchique au sein de notre entreprise.

Le leadership d’influence
«Les employés qui font preuve de leadership constituent un atout certain. Ils sont ce qu’on appelle des intrapreneurs; ils ne dirigent pas l’entreprise et ne sont pas dans la haute direction, mais ils s’impliquent comme si l’entreprise pour laquelle ils travaillent était la leur», explique Rina Marchand, directrice principale, contenus et innovation à la Fondation de l’entrepreneurship.

Piliers indispensables à toute entreprise, les influenceurs exercent de fait un certain leadership mais, à l’inverse d’un gestionnaire, leur autorité n’émane pas directement de leur statut. Ce pouvoir d’influence «est attribué à une personne, et ce sont les gens de l’entourage du leader qui vont le lui accorder… ou le lui retirer», peut-on lire dans un billet publié sur le site formation gestionnaire.com.

Des influenceurs polymorphes
L’influence peut s’exercer dans toutes sortes de situations et se manifester sous diverses formes. Elle dépend de la personnalité, des qualités, des compétences et des valeurs de chaque employé.

Ainsi, les influenceurs relationnels vont, par exemple, maintenir un bon climat de travail dans les équipes; les influenceurs d’expertise se démarqueront grâce à leurs connaissances, alors que les leaders charismatiques ayant une forte personnalité auront plutôt tendance à influencer les «suiveurs».

«Ce sont des personnes qui ont des qualités incroyables; ils sont habiles en communication, ils vont avoir une grande curiosité, mais aussi une bonne capacité analytique à évaluer les éléments qui les entourent», commente Mme Marchand.

Des influenceurs-nés?
«Il y a beaucoup d’employés qui ignorent qu’ils sont influenceurs, remarque Mme Marchand, et c’est le rôle d’un bon entrepreneur de les découvrir et de les valoriser pour éviter que les personnes ayant des qualités de leader finissent par faire bande à part plutôt que de jouer en équipe.»

Mais comment les reconnaître? Comment exploiter ces talents enfouis pour que les influenceurs puissent communiquer leur vision et la faire partager aux autres?

Selon Mme Marchand, deux caractéristiques leur permettent de se démarquer. Premièrement, «ils sont dans l’action: ils ne vont pas demander le leadership, mais vont l’exercer au quotidien par leurs actes», commence-t-elle. Ensuite, «ils ne vont pas se contenter du statu quo et vont toujours chercher à aller plus loin», ajoute-t-elle.

D’où l’importance de les dénicher sans tarder! En remettant régulièrement les choses en question, les influenceurs représentent un vecteur d’innovation et de créativité pour les entreprises.

S’il faut une bonne dose de confiance en soi pour manier les rudiments de l’influence, Mme Marchand pense que c’est aussi une compétence qu’on peut acquérir au fil du temps, même si on n’est pas la personne la plus extravertie au travail. «Ceux qui mènent en montrant l’exemple ne sont pas nécessairement les plus bavards et peuvent être très discrets, mais influents aussi», conclut-elle.