Culture
09:27 28 août 2018 | mise à jour le: 28 août 2018 à 09:30 Temps de lecture: 3 minutes

Exposition Réalités alternatives: Réalités bien réelles

Exposition Réalités alternatives: Réalités bien réelles
Photo: Collaboration spécialeCollaboration spéciale

La réalité virtuelle permet de plonger à 100% dans un univers. Isolé sous un drôle de casque noir, on en vient à oublier complètement notre environnement immédiat. Dans ce contexte, les récits de survivants d’attentats, de rescapés de la tour de Grenfell ou de personnes bipolaires sont d’autant plus percutants. Survol de quelques œuvres de l’exposition Réalités alternatives, qui présente au Centre Phi des documentaires immersifs produits dans le cadre du Sheffield Doc/Fest, en Angleterre.

Berlin Paris Terror

Collaboration spéciale

«Les œuvres sont très denses», nous prévient-on lors de notre visite. En effet, dès la première qu’on visionne, on est confronté aux témoignages poignants de survivants de l’attentat au camion-bélier de Berlin, en 2016, puis à ceux de trois des otages de l’épicerie Hyper Cacher (2015). Des reconstitutions en animation insufflent une dose de poésie à l’ensemble, qui est saisissant.

Mind at War

Collaboration spéciale

Dans cette œuvre à la fois bouleversante et lumineuse, on suit le parcours de Scott, dont la vie a basculé après les attentats du 11 septembre 2001. Sans emploi, dans un mariage difficile, il s’enrôle dans l’armée et part en Afghanistan sans être prêt aux multiples chocs qui l’attendent. À son retour, il souffre de stress post-traumatique et de dépression.

Terminal 3

Collaboration spéciale

Cette œuvre interactive pourrait s’intituler «La douane dont vous êtes le héros». Dans une pièce presque vide, vous avez en face de vous une jeune femme pakistanaise de retour aux États-Unis après un voyage dans son pays d’origine. En fonction des questions que vous choisissez de lui poser, vous devez déterminer si elle peut entrer ou non au pays. La force de l’œuvre est de révéler l’ampleur du profilage dont les personnes issues de certaines minorités ethniques font l’objet.

Grenfell: Our Home

Collaboration spéciale

Après le tragique incendie de la tour de Grenfell à Londres l’an dernier, on a souligné à grands traits la pauvreté de ses résidants, dont bon nombre étaient issus de l’immigration. Ce mythe est rapidement brisé en écoutant les témoignages de survivants. On y découvre plutôt une communauté soudée, qui était profondément attachée à son chez-soi, reconstitué ici dans de superbes animations.

Sensible Data/Mixed Emotions

Collaboration spéciale

Voilà une expérience ludique et interactive qui fait réfléchir aux enjeux entourant le partage de données. En trois étapes, le visiteur est invité à se confectionner un passeport. Son visage est d’abord dessiné par un robot au moyen de la reconnaissance faciale. Puis, son âge, son degré de beauté et son humeur sont déterminés par un algorithme. Le tout est ensuite étampé, comme dans un vrai passeport.

Manic VR

Cette œuvre d’une grande beauté, réalisée par des artistes montréalais, nous plonge corps et âme dans la tête de deux  personnes bipolaires. En étant debout, muni de manettes, on s’immerge totalement dans leurs esprits hantés par la maladie. Une expérience à la fois magnifique et troublante.

Réalités alternatives

Jusqu’au 2 septembre au Centre Phi

Les places étant limitées, mieux vaut réserver sa visite.

Articles similaires