Culture

Mario Pelchat: Klô Pelgag déplore une jalousie «gênante»

Mario Pelchat: Klô Pelgag déplore une jalousie «gênante»
Photo by: Pablo A. Ortiz/Métro

Dans un long message publié sur sa page Facebook, mardi soir, la chanteuse Klô Pelgag, sacrée dimanche dernier Interprète féminine de l’année, a réagi aux propos de Mario Pelchat, qui s’en est pris plus tôt dans la journée à plusieurs facettes et au fonctionnement général de l’ADISQ. Plusieurs récipiendaires, dont Hubert Lenoir, ont également été visés par le chanteur de 54 ans.

«Je répète souvent que la musique, ce n’est pas un concours. La musique, c’est de la musique, il y en a pour tout le monde et plus on est curieux, plus on est susceptible d’en trouver qui colle à notre âme et à notre cœur», a-t-elle d’abord écrit.

L’artiste de 28 ans ajoute que «la jalousie, c’est déjà gênant dans l’intimité». «Alors imaginez à quel point elle est gênante quand elle est exhibée dans un journal», déplore-t-elle, s’attaquant ici plus directement à M. Pelchat lui-même.

Elle dit vouloir lancer un message «à tous les acteurs du milieu qui persévèrent sans qu’au bout du compte, il n’y ait nécessairement le bénéfice de la reconnaissance». «ÇA, c’est remarquable», rédige-t-elle, soulignant au passage les «vrais héros» que sont les enseignants et enseignantes du Québec, «qui travaillent dans des conditions parfois précaires et qui font tout ça sans avoir recours aux ressources nécessaires». «Je [leur] donnerais un château en Espagne», ironise la chanteuse.

Appel à la solidarité
Klô Pelgag s’adresse ensuite directement aux autres femmes nommées dans sa catégorie, soit Guylaine Tanguay, Debbie Lynch-White, Andreanne A. Malette et Isabelle Boulay.

«Vous êtes merveilleuses. Nous sommes des femmes dans un milieu d’hommes. Peu importe nos différences, nos rêves et nos aspirations, soyons solidaires les unes avec les autres et ne donnons pas raison à cette légende qui voudrait que l’on incarne cette compétition qui nous dessert tellement.» – Klô Pelgag, s’adressant aux autres femmes nommées dans sa catégorie.

«Vous méritez toutes un trophée», avance-t-elle, estimant que nul n’est obligé de se comprendre parfaitement pour s’aimer. «Moi, j’aime encore plus les choses que je n’avais pas comprises dès le début», explique la jeune artiste.

Plus globalement, elle dit s’opposer à la sélection à tout prix. «Je donnerais un prix à toutes les personnes qui persévèrent, qui se respectent, dont le but premier n’est pas de monnayer ni d’imiter, mais de surpasser les limites de l’imaginable en création. Je donnerais une médaille à tous les musiciens-accompagnateurs qui vivent la réalité du ‘terrain’ avec nous», conclut l’interprète.

En milieu de soirée, mardi, sa publication avait suscité des dizaines de partages et des centaines de réactions sur les réseaux sociaux. C’est pour ça, ta façon de voir la vie, que je t’aime autant chère Klô. Continue à porter ton message partout dans le monde. Et ta si belle musique aussi, évidemment», lui a notamment répondu un internaute.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *