Culture

Steve-O: surpasser toutes ses «niaiseries»

Steve-O: surpasser toutes ses «niaiseries»
Steve-O

 Il semblerait que Steve-O, un des membres de Jackass, n’ait pas encore accompli toutes les «niaiseries» qu’il voulait réaliser.

Maintenant âgé de 45 ans, le casse-cou veut surpasser tout ce qu’il a fait auparavant, avant qu’il n’en soit plus capable, avec le spectacle The Bucket List, qui entremêle humour et cascades qui n’avaient encore jamais vu le jour. 

Métro s’est entretenu avec lui quelques jours avant son spectacle à Montréal dans le cadre du festival Just For Laughs. 

À quel type de soirée le public peut-il s’attendre?

Le spectacle alterne entre du stand-up classique et des conneries qui sont présentées sur écran. J’illustre mes histoires avec les vidéos. Dans le passé, je faisais des cascades sur scène, mais le problème, c’est qu’il y a une limite à ce que tu peux répéter chaque soir. 

De l’extérieur, on dirait que tu as déjà pas mal fait tout ce qu’il était possible de faire. Comment as-tu trouvé les idées pour ce spectacle?

En effet, j’en ai fait pas mal! Ce sont plusieurs idées que j’avais pour les émissions ou les films de Jackass, mais qui étaient trop folles, même pour Jackass. Je les avais donc un peu mises de côté, mais maintenant que je vieillis, je me dis que je dois les réaliser maintenant ou jamais. C’est pourquoi le spectacle s’appelle The Bucket List (une liste de choses à accomplir avant de mourir). Je me suis dépassé, j’ai fait tout ce que j’avais envie de faire. C’est pourquoi on a incorporé l’idée des vidéos dans le spectacle, parce qu’il n’y a vraiment aucune de mes idées qui était réalisable sur scène!

«Tant que le public voudra me voir présenter mes niaiseries, je ne pense pas arrêter.»

Steve-O, humoriste et cascadeur

Peux-tu nous donner des exemples?

Il y a une idée que j’étais très excité de réaliser. Tu sais comment les femmes peuvent peindre leurs seins et se promener les seins nus? Eh bien, je me suis dit que je devrais pouvoir faire la même chose avec mon pénis, et c’est ce que j’ai fait. J’ai aussi fait un saut en parachute avec un instructeur attaché sur mon dos, sauf que je suis nu et que je me masturbe tout le long de la descente. Il y a aussi un numéro qui m’a valu une greffe de peau sur une bonne partie du corps. Ça te donne une idée.

Une bucket list, c’est une liste de choses qu’on veut accomplir avant de mourir. Est-ce une manière de dire que les cascades et autres «niaiseries» du genre, c’est bientôt terminé pour toi?

Honnêtement, tant que le public voudra me voir présenter mes niaiseries, je ne pense pas arrêter. D’ailleurs, je rencontre chaque personne qui veut me rencontrer après chacun de mes spectacles. Je ne pars pas avant que tout le monde ait eu sa photo ou son autographe. Je vais continuer à donner le meilleur de moi-même, au mieux de mes capacités, jusqu’à temps que mon corps n’en puisse plus!

Et quand le corps va lâcher, te vois-tu faire autre chose, éventuellement?

Il y a du stand-up dans le spectacle; c’est une chose que j’aime beaucoup faire et que je pourrais explorer davantage. Parallèlement, je suis très engagé  dans la défense des droits des animaux, et ma fiancée et moi rêvons d’ouvrir un sanctuaire pour animaux. Bref, même si je suis sobre depuis maintenant plus de 10 ans, je demeure accro au fait d’être le centre de l’attention. Les choses changent et évoluent; ce sera intéressant de voir ce que l’avenir me réserve.