Culture
10:16 3 septembre 2020 | mise à jour le: 3 septembre 2020 à 11:11 temps de lecture: 3 minutes

«Autiste, maintenant majeur»: l’autisme à l’âge adulte

«Autiste, maintenant majeur»: l’autisme à l’âge adulte
Photo: Félix Lacerte-Gauthier/Métro MédiaPatrice Saucier participera à la série Autiste, maintenant majeur, en compagnie de son fils Laurent.

Sans tabou, une demi-douzaine de jeunes autistes se livrent avec leurs proches dans Autiste, maintenant majeur, la suite d’une docu-série inédite diffusée en 2019. Parmi eux, le fils de Patrice Saucier, un résident de Saint-Léonard.

«C’était nécessaire d’avoir une suite, affirme sans détour M. Saucier, papa de Laurent. Chaque fois que je rencontrais des personnes, on me le demandait.»

À l’automne dernier, le duo père fils avait révéler aux téléspectateurs les hauts et les bas de leur vie familiale dans le cadre de la série Autiste, bientôt majeur. L’objectif était de démystifier ce trouble encore mal compris.

Cette fois, c’est le passage à l’âge adulte qui intéresse les producteurs.

«C’est une suite logique. Plusieurs participants à l’émission sont devenus majeurs, c’est important d’aller voir comment ça se passe du côté du marché du travail, et de leur autonomie», explique M. Saucier.

Son fils Laurent, le plus jeune de la série, n’a toutefois pas encore atteint la majorité. Néanmoins, la présence des autres, qui ont déjà l’âge adulte, lui donne des exemples à suivre.

«Il vit des défis qui vont le suivre. Il va avoir 17 ans en novembre, et déjà, on lui demande de choisir son avenir, de se diriger vers une formation pour un métier semi-spécialisé, explique Patrice Saucier. Il a quand même des rêves, dont celui d’ouvrir sa propre boulangerie.»

Des effets positifs

La participation à la série a eu de nombreux effets positifs, dont celui de rencontrer d’autres familles qui vivent la même réalité que la sienne.

«Il y a une solidarité qui s’est créée, révèle M. Saucier. Ça a été très bénéfique. Pour Laurent, ça lui a permis de développer des amitiés avec d’autres jeunes. Il y a une complicité très palpable qui s’est installée entre nous.»

Servir d’exemple aux parents qui naviguent pour la première fois les eaux troubles de l’autisme, qui se posent de nombreuses questions sur les façons d’y réagir, est aussi une importante source de motivation.

«La série permet à des parents de se sentir moins seuls, et à des enfants autistes de s’identifier aux différents jeunes, résume M. Saucier. On se sent mieux accepté dans la société. On voit Laurent faire ses progrès à la télé, et les gens nous encouragent.»

Néanmoins, il espère que la série pourra trouver écho et permettre de réaliser des avancées sur le plan politique.

«Il y a encore tellement d’inégalités. Nous étions allés dans le privé pour avoir le diagnostic, mais beaucoup de familles n’ont pas ces moyens. Elles attendent un spécialiste pour que l’enfant soit évalué, avec des professeurs qui ne savent pas quoi faire», dénonce-t-il.

La série Autiste, maintenant majeur, sera diffusée à compter du 23 septembre sur les ondes de Moi & Cie.

Articles similaires