Culture
11:06 4 septembre 2020 | mise à jour le: 4 septembre 2020 à 11:27 temps de lecture: 3 minutes

FME 2020: un orage violent perturbe le début des festivités

FME 2020: un orage violent perturbe le début des festivités
Photo: Christian Leduc/FMELes spectateurs du FME assis à deux mètres de distance les uns des autres

Ce n’est pas la pandémie de COVID-19 qui a eu raison du coup d’envoi du Festival de musique émergente (FME) en Abitibi-Témiscamingue, mais plutôt la météo orageuse de jeudi soir, qui a forcé l’annulation du premier concert extérieur donné conjointement par Les Shirley et Les Deuxluxes.

Pour la majorité du public comme pour les musiciennes sur scène, cette performance faisait office de retrouvailles musicales en chair et en os après six mois de silence radio sur les scènes du Québec.

Il y avait de l’électricité dans l’air en début de soirée, et pas qu’à cause de l’orage qui approchait dangereusement derrière le lac Noranda. Les spectateurs, distancés par des clôtures, étaient visiblement fébriles de pouvoir se trémousser au son du joyeux punk rock des Shirley.

Les trois musiciennes étaient elles aussi tout sourire. «Ça fait tellement du bien de jouer, thank god!» a lancé la chanteuse et guitariste Raphaëlle Chouinard les mains dans les airs, soulignant qu’il s’agissait du premier spectacle de la formation depuis le 8 mars dernier.

On ne s’est pas dit «thank god» lorsque des coups de tonnerre apocalyptiques accompagnés d’une pluie torrentielle ont forcé l’annulation du concert après 30 minutes de performance, empêchant Les Deuxluxes de monter sur scène.

«2020! 2020!» a ragé la chanteuse des Shirley le poing en l’air en annonçant à contrecœur qu’on devait interrompre le spectacle.

Corridor au sec

Heureusement, notre concert suivant s’est déroulé au sec, confortablement assis au Petit Théâtre du Vieux Noranda. Le groupe Corridor y a offert une énergique performance mettant en valeur ses riches arrangements rock planants.

Assis à deux mètres les uns des autres, les spectateurs ont dandiné des épaules et tapé du pied, à défaut de pouvoir danser avec l’aisance et la désinvolture du chanteur et bassiste Dominic Berthiaume sur scène.

Ce contexte si particulier a fait l’objet de plusieurs blagues de la part du groupe, qui a signé avec la prestigieuse étiquette Sub Pop l’an dernier.

«Êtes-vous bien assis? Attachez votre tuque, ça va brasser!» -Jonathan Personne de Corridor

Comme pour Les Shirley, ce concert était le premier de Corridor depuis le confinement. «C’est le fun, ça fait changement de jouer à la Switch sur mon sofa en boxer», a rigolé le guitariste Jonathan Personne, qui offrira également une performance solo au FME ce vendredi.

Le groupe a bien su s’adapter aux circonstances. L’expérience permet par ailleurs d’être entièrement captif à ce qui se passe sur scène, sans les distractions habituelles des foules en festival. Un avantage non négligeable.

Articles similaires