Culture

Cinq créations à voir au Festival international de la littérature (FIL)

Evelyne de la Chenelière est de la distribution du Cabaret de la résistance et de Mille Milles. Photo: Yves Renaud / collaboration spéciale

Malgré la pandémie, le Festival international de la littérature (FIL) a réussi à mettre au programme de sa 26e édition qui s’ouvre ce vendredi pas moins de 65 activités, dont 13 créations originales. Entre spectacles en salles, représentations extérieures et propositions numériques, voici cinq événements qui ont piqué notre curiosité.

Le Cabaret de la résistance

Résistance. Voilà un mot qui résonne particulièrement fort depuis quelques mois. Michelle Corbeil et Olivier Kemeid ont convié près d’une quinzaine de créateurs de tous horizons à écrire un texte inspiré de ce terme. Parmi eux, se trouvent Sarah Berthiaume, Evelyne de la Chenelière, Alain Farah, Émilie Monnet et Marie-Thérèse Fortin. Tous liront le fruit de leur création sur la scène du Théâtre de Quat’Sous, inaugurant du même coup la saison de l’établissement de l’avenue des Pins.
Le 18 septembre au Théâtre de Quat’Sous

Nous sommes génétiques

Pour s’affranchir de la distance physique qui nous sépare, quoi de mieux qu’une correspondance? Dirigée par l’artiste multidisciplinaire Jennifer Alleyn, qui a réalisé le très beau film Impetus l’an dernier, Nous sommes génétiques est décrit comme «une ode littéraire à la transmission». Quatre artistes ont écrit en s’inspirant de leurs parents et de leurs ancêtres. Ces témoignages du passé font échos avec leurs présents.
Le 26 septembre à l’auditorium de la Grande bibliothèque

Tous les monstres naissent égaux

La tendance est au solo sur les scènes du Québec cet automne. Dans cette adaptation scénique de son recueil, Marie-Pier Labrecque porte les talons hauts et utilise une barre de pole dance pour explorer la métamorphose d’une femme en monstre féminin. La mise en scène signée Thomas Payette laisse présager un spectacle hybride alliant poésie, danse, théâtre et vidéo.
Le 20 septembre à la Cinquième salle de la Place des Arts

Mille milles – Vois mes yeux

Au début du confinement, le musicien Vincent Legault (Dear Criminals) a fait paraître l’album Mille Milles sur lequel la comédienne Evelyne de la Chenelière pose ses mots et sa voix. Le metteur en scène Félix-Antoine Boutin a transposé cette œuvre sonore en création vidéo, qui comprend des extraits de l’album, de nouveaux textes ainsi que des compositions musicales évoquant les vestiges d’un cinéma oublié.
Les 24 et 25 septembre au Ausgang Plaza

Les mots parleurs

Dans une version virtuelle, l’événement Les mots parleurs, organisé avec la Maison Théâtre, est de retour pour une troisième édition. Ce relai d’écriture adressé aux 6 à 12 ans est orchestré par Simon Boulerice. Au menu: des ateliers d’écriture avec des auteurs, dont la poète innue Joséphine Bacon, une activité de création avec Patsy Van Roost, alias La fée du Mile-End, et la lecture de textes d’enfants par les comédiens Eve Landry et Sébastien René.
Le 26 septembre sur Facebook


Le FIL se tient jusqu’au 27 septembre.

La programmation complète est offerte en ligne.

Articles récents du même sujet