Culture
09:52 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 09:53 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «We Are Sunshine», «Fairfly», «Mother-child»…

7e ciel: on craque pour «We Are Sunshine», «Fairfly», «Mother-child»…
Photo: Collaboration spécialeWe Are Sunshine de The Blaze Velluto Collection

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de coeur culturels de la semaine dont l’album We Are Sunshine, la pièce Fairfly et le documentaire Mother-Child.

We Are Sunshine de The Blaze Velluto Collection

Blaze Velluto s’est bien entouré pour son deuxième opus, une création aussi nostalgique que nuancée et parfois joyeusement kitsch. We Are Sunshine nous fait languir de la réouverture des salles de spectacle pour danser avec des inconnus sur des titres comme Cosmetic ou The Rabbit Song. On retrouve en effet sur le disque une belle énergie, qui ressemblerait à un savant mélange entre Arcade Fire, les Rolling Stones et The Kinks. Mention spéciale pour la ballade psychédélique Sirens ainsi que pour la dernière piste – digne d’un Simon and Garfunkel, mais version 2020 – qui donne d’ailleurs son nom à cet album qui s’écoute en boucle toute la journée.
Offert sur les plateformes d’écoute.
Amélie Revert

Fairfly

Fairfly, c’est le nom de la start-up fondée par quatre amis trentenaires menacés de perdre leur emploi. Ce qui commence comme un rêve tournera au cauchemar… Adaptée d’une pièce catalane, cette comédie critique brillamment la culture entrepreneuriale des jeunes pousses et offre une réflexion intelligente sur la précarité. Les talentueux acteurs du Projet Bocal – Sonia Cordeau, Simon Lacroix et Raphaëlle Lalande – sont épaulés ici par Mikhaïl Ahooja dans une mise en scène réussie de Ricard Solel Mallol.
En captation vidéo sur le site de La Licorne jusqu’au 12 décembre.
Marie-Lise Rousseau

Mother-child

À l’aide de sa caméra pudique, délicate et surtout sans jugements, ce documentaire d’Andrea Testa nous emmène en Argentine, dans le quotidien sans couleurs d’un hôpital public. Là-bas, l’avortement demeure illégal et bien des jeunes mineures reçoivent des soins pour une grossesse trop souvent non désirée ou pour leur nouveau-né. On rencontre ces filles-mères à travers leurs discussions avec des travailleuses sociales bienveillantes qui sont là pour les épauler dans leur solitude.
Jusqu’au 25 novembre sur enligne.ridm.ca
Amélie Revert

Chicken Police

Se jeter dans Chicken Police, c’est tout de suite se retrouver au beau milieu d’un polar des années 1950… en compagnie d’animaux anthropomorphes! Comme dans un Zootopia qui aurait mal tourné, ce jeu vidéo d’enquête propose d’incarner un duo de «poulets» au sens littéral comme au figuré, dans une histoire rocambolesque digne des meilleurs films noirs. Avec une ambiance «hard-boiled» et des dialogues teintés d’humour, Chicken Police se déguste sans modération quitte à y laisser des plumes.
Offert sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC/Mac
Martin Nolibé

La nuit venue

Jin est exploité par la mafia chinoise, pour laquelle il paie sa «dette» en étant chauffeur. Sans papiers, le jeune homme, passionné par la musique de Rone, n’a jamais abandonné son rêve de devenir DJ. Et sa relation avec la mystérieuse Naomi bouleversera tout. Ce premier film de Frédéric Farrucci séduit par la qualité de jeu et une direction photo sombre éclairée aux néons.
Pour 48h sur enligne.festivalcinemania.com
Amélie Revert

Quand il fait triste Bertha chante

L’auteur et éditeur Rodney Saint-Éloi signe une déclaration d’amour vibrante à sa mère, Bertha, dans cette magnifique œuvre d’autofiction. Ou plutôt, dans cette «berceuse à la mère morte», comme il l’écrit si bien. Au fil des pages de ce récit rythmé empreint d’une poésie sublime, on découvre la vie extraordinaire de cette femme haïtienne, mère de quatre enfants et «hymne à la joie», qui a surmonté de nombreuses épreuves, dont celle de l’exil. Impossible de rester insensible devant tant de beauté, comme cette phrase bouleversante : «Je resterai blotti dans tes bras, le seul pays où le bonheur existe.»
Aux éditions Québec Amérique
Marie-Lise Rousseau

Madre

Dix ans après avoir perdu son fils, une mère s’entiche d’un jeune adolescent qui lui ressemble. Avec ce cinquième long-métrage, l’Espagnol Rodrigo Sorogoyen s’éloigne des thrillers auxquels il nous avait habitués pour plonger dans les profondeurs d’un drame intense, mais lumineux. Au cœur des Landes françaises, le scénario explore le thème du deuil sous l’angle de l’émoi amoureux. Troublant, et suffisamment intelligent pour n’offrir aucune réponse toute faite au spectateur, le film hypnotise et dérange.
Pour 48h sur enligne.festivalcinemania.com
Céline Gobert


Et on se désole pour…

Le décès de François Jean, des BB

On apprenait lundi matin la disparition du musicien François Jean. Décédé de cause naturelle à seulement 60 ans, il était le batteur du groupe populaire qui avait connu le succès dès la fin des années 1980 au Québec. Il rejoint ainsi le chanteur des BB, Patrick Bourgeois, qui perdait son combat contre le cancer en 2017. Pour lui rendre hommage, on vous suggère d’écouter sa dernière – et très belle – entrevue qu’il avait accordée à Dominic Tardif en août dernier pour le balado Deviens-tu c’que t’as voulu?. Amélie Revert

Articles similaires

11:54 7 janvier 2019 | mise à jour le: 7 janvier 2019 à 11:54 temps de lecture: 3 minutes
Trailblazing Twins