Culture
07:29 17 février 2021 | mise à jour le: 17 février 2021 à 07:47 temps de lecture: 4 minutes

Célébrer le Mois de l’histoire des Noirs en six activités culturelles

Célébrer le Mois de l’histoire des Noirs en six activités culturelles
Photo: Kevin Calixte/GracieusetéRhodnie Désir participe au débat «Les porte-voix» organisé par la BAnQ

Le Mois de l’histoire des Noirs, qui se tient chaque année en février, est l’occasion de s’éduquer, notamment grâce aux artistes. Rappelons que cet évènement permet de reconnaître et de promouvoir la place de personnes issues des communautés noires dans la société.

Si des festivals comme Massimadi, Fondu au Noir, ou encore le Gala Dynastie qui clôture le Mois de l’histoire des Noirs en honorant plusieurs personnalités se passent de présentation, Métro vous parle de six initiatives qui ont lieu cette année.

L’Afrique rencontre les Premières Nations en musique

Cette soirée de concerts, produite par Nuits d’Afrique et animée par Francine Grimaldi, réunira sur scène Djely Tapa, Anachnid et le groupe Mi’gmafrica. Ce dernier ouvrira le spectacle avec une musique inspirée du Sénégal et de la culture Mi’gmaq. Puis Djely Tapa (Mali) et Anachnid (Oji-Crie) se rejoindront sur les planches du National pour mêler leurs univers dans une musique à la fois traditionnelle et électronique.

En direct sur Facebook le vendredi 26 février à 20h

Attachements communautaires: créer dans l’absence de l’autre

Il s’agit d’une résidence d’artistes initiée par la commissaire Joséphine Denis à la Place des Arts. Émilie Régnier, Damien Ajavon et Shanna Strauss ont ainsi imaginé «de nouvelles façons de partager une proximité et de développer des affinités entre eux». Pendant trois semaines et à tour de rôle, ils participeront à cette oeuvre collective et évolutive sans jamais s’y croiser. Le public pourra quant à lui suivre en ligne leurs démarches et les avancées.

Jusqu’au 28 février sur placedesarts.com et Facebook 

1734

Cette pièce de et avec le conteur, danseur et musicien Frank Sylvestre retrace l’histoire d’Ousmane Traoré, cet esclave déplacé de Martinique pour devenir bourreau à Montréal en 1734. «[…] Le côté musical est très fort dans mes productions. Le mouvement dansé aussi, car il était important pour moi d’être impliqué physiquement dans l’interprétation de mes textes», affirme-t-il. Chantale Morin et Guillaume Soucy l’accompagnent dans sa performance.

Disponible sur Vimeo

Kenbe la, jusqu’à la victoire

Réalisé par le cofondateur de Hoodstock Will Prosper, ce documentaire nous emmène avec l’artiste et militant québécois Alain Philoctète en Haïti, son pays d’origine. Alors qu’il est atteint d’un cancer et doit suivre un traitement à Montréal, il poursuit l’idée d’y développer un projet de permaculture. Le film montre aussi les retrouvailles avec sa famille et ses amis, dont le séisme de 2010 et l’instabilité politique n’ont en rien terni leurs ambitions.

Sur le site web de l’ONF

Les porte-voix 

Pour le Mois de l’histoire des Noirs, la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) organise un débat participatif avec la chorégraphe Rhodnie Désir, l’artiste et entrepreneur social Ricardo Lamour et l’artiste et philanthrope Manuel Mathieu. Ensemble, ils tenteront de répondre à cette question: comment les artistes québécois, par leurs créations, racontent-ils les cultures noires?

Le 25 février à 19h sur le site web de la BAnQ

Sak Pase?

Dans le cinquième épisode de son podcast, produit en collaboration avec la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs, Fabrice Vil avec le fondateur de Black Montreal Experiences, Rito Joseph. Ceux-ci discutent pendant près d’une heure et demie de l’histoire des afrodescendants et de thèmes comme la place de l’humain dans l’univers. L’occasion aussi pour Rito Joseph d’évoquer sa jeunesse dans le quartier Saint-Michel l’organisme Monarques de Montréal.

Offert sur les plateformes d’écoute

Articles similaires