Culture
05:27 26 mars 2021 | mise à jour le: 26 mars 2021 à 07:11 temps de lecture: 5 minutes

First Aid Kit fait revivre l’œuvre de Leonard Cohen

First Aid Kit fait revivre l’œuvre de Leonard Cohen
Photo: Sony MusicFirst Aid Kit sur scène lors de leur spectacle hommage à Leonard Cohen, en 2017

Encore un hommage à Leonard Cohen? Oui, mais celui-ci donne des frissons. Il est mené par le duo suédois First Aid Kit, formé des sœurs Johanna et Klara Söderberg, connues à travers le monde pour leur musique folk aux harmonies vocales enlevantes. Leur album Who By Fire, captation d’un spectacle présenté en 2017, rend un vibrant et magnifique hommage au poète des poètes.

En écoutant cet enregistrement de 1 h 15, on est porté par les mots de Cohen, ainsi que par sa musique, réarrangée pour l’occasion par First Aid Kit et une poignée d’artistes invités. C’est incarné, ressenti, solennel et empreint d’une puissante charge émotive.

Surtout, c’est très différent des performances habituelles de First Aid Kit. «Ce n’était pas un spectacle ordinaire pour nous, confie en entrevue Johanna. D’habitude, on joue nos chansons et on échange avec le public. Là, c’était très sérieux, tout le monde était très concentré. C’était une performance ininterrompue et très structurée.»

Une performance qui garde l’auditeur captif du début à la fin, entremêlant habilement les grands classiques de Cohen (So Long Marianne, Suzanne, Hallelujah), ses chansons plus sombres (The Future, Everybody Knows, You Want It Darker) et quelques poèmes récités (Tired, The Asthmatic, Prayer for Messiah).

«On a voulu représenter un large éventail de ses chansons. C’était important pour nous d’avoir un bon équilibre entre l’ombre et la lumière», résume Johanna au sujet du choix déchirant qu’elles ont dû faire pour ne retenir que 20 titres du gigantesque artiste.

«Il y a tellement d’humour dans sa musique, mais aussi beaucoup de noirceur et de textes plus politisés…» poursuit Klara.

«…et de spiritualité, ajoute sa sœur. Comme Show Me The Place, c’est presqu’une chanson gospel. Même chose pour If It Be Your Will. On voulait toucher à toutes ces facettes de Leonard Cohen.»

Une immense inspiration

Ce n’est pas la première fois que les sœurs musiciennes se frottent aux talents de la scène folk montréalaise. Grandes admiratrices et dignes héritières des Sœurs McGarrigle, elles ont offert il y a quelques années une impressionnante interprétation de leur chanson Complainte pour Sainte-Catherine.

La musique et la poésie de Leonard Cohen sont apparues dans leur vie alors qu’elles étaient adolescentes. «Nous avions 17 et 14 ans lorsqu’on l’a découvert, raconte Johanna. À cet âge, la musique qu’on écoute nous accompagne pour le reste de notre vie, donc son œuvre nous a définitivement façonnées.»

Lorsqu’elles sont en panne d’inspiration, les deux musiciennes se tournent instinctivement vers lui. «On revient à ses chansons ou on attrape un de ses livres et on essaie d’imiter son art, ou presque, car il est tellement un maître des mots», lance Johanna.

«Il est inimitable, mais on essaie!» nuance sa sœur en riant.

«On ne lui arrive pas à la cheville, il est un million d’étages au-dessus de nous dans la tower of songs!» -Johanna Söderberg, à propos de Leonard Cohen

En apprenant le décès de Leonard Cohen en novembre 2016, les deux membres de First Aid Kit ont vécu un deuil. Lorsque le Royal Dramatic Theater de Stockholm leur a offert carte blanche pour monter un spectacle, elles ont d’emblée voulu lui rendre hommage.

Si l’enregistrement de ce spectacle qu’elles ont joué seulement en Suède parait quatre ans plus tard, c’est à cause de la pandémie. En arrêt forcé comme la plupart des artistes, les sœurs se sont replongées dans leur travail des dernières années.

«Ça nous a sauté aux yeux; cet événement se démarquait. On aimait comment on se sent porté par l’ambiance de ce concert juste en l’écoutant, on a l’impression d’être là», soutient Johanna.

Passion contagieuse

Il y a un risque certain à rendre hommage à un si grand artiste. Les nouvelles interprétations de ses chansons doivent être à la hauteur de son talent, de sa mémoire et de sa classe légendaire.

Cela n’a pas tellement préoccupé les deux musiciennes. «Quand on interprète une grande chanson, on s’investit entièrement dans la musique, on ressent un plaisir particulier, et souvent, c’est ce qui fait que ça marche, soutient Klara. Et si les gens n’aiment pas, c’est correct aussi, on ne peut pas plaire à tout le monde.»

Cette passion est contagieuse et habite l’ensemble de cet album hommage. «Après le spectacle, des proches sont venus nous voir en pleurant, poursuit la musicienne. Même sans avoir une grande connexion avec l’univers de Cohen, ils étaient émus, parce qu’ils ont ressenti qu’ils venaient d’assister à quelque chose de spécial.»

Une fois que la pandémie sera derrière nous, First Aid Kit espère pouvoir présenter ce spectacle à Montréal. «On aimerait aussi faire le tour de la ville, visiter tous les endroits qui ont inspiré Cohen», souhaite Johanna.


Who By Fire

En vente et sur les plateformes dès aujourd’hui

 

 

 

Articles similaires