Culture
13:24 7 avril 2021 | mise à jour le: 7 avril 2021 à 15:05 temps de lecture: 3 minutes

Des livres encore censurés aux États-Unis

Des livres encore censurés aux États-Unis
Photo: Tim Boyle/Getty Images

Les établissements scolaires et les bibliothèques des États-Unis sont-ils protégés contre toute forme de censure? Pas si l’on en croit l’American Library Association. L’association a dévoilé la liste des ouvrages les plus souvent contestés dans les établissements de lecture publique en 2020. Beaucoup abordent des thématiques comme le racisme et les identités sexuelles.

Si vous vous rendez dans une bibliothèque scolaire aux États-Unis, il y a fort à parier que vous ne trouverez pas Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee ou encore Speak de Laurie Halse Anderson. Et pour cause, ces romans font partie des 273 livres les plus souvent contestés, voire censurés, dans les bibliothèques publiques et scolaires du pays. Ils sont souvent retirés des étagères à la demande des parents d’élèves (50% des cas), mais aussi des usagers des établissements publics (20%) et des conseils d’administration (11%), selon les données de l’American Library Association (ALA).

Par ailleurs, le classement de l’ALA contient de nombreux titres abordant des thématiques en lien avec la sexualité et la communauté LGBTQI+. George d’Alex Gino est l’un d’eux. Ce livre pour enfants raconte le combat de George, une enfant transgenre de 10 ans qui souhaite participer au spectacle de fin d’année de son école en interprétant le personnage de l’araignée de Charlotte. Un rôle auquel il ne peut prétendre selon ses enseignants car réservé aux «filles». À noter que c’est la troisième année consécutive que ce roman d’Alex Gino est à la tête de la liste de l’ALA.

Les livres sur l’antiracisme de plus en plus contestés

Si l’organisme américain constate depuis des décennies que les ouvrages en lien avec les sexualités sont souvent censurés dans les établissements de lecture des États-Unis, il a observé pour la première fois la présence de livres sur l’antiracisme et les discriminations raciales. Parmi eux se trouvent Something Happened in Our Town: A Child’s Story About Racial Injustice de Marianne Celano, Marietta Collins et Ann Hazzard, ainsi que Stamped: Racism, Antiracism, and You d’Ibram X. Kendi et Jason Reynolds. Dans un entretien à School Library Journal, l’historien Ibrahim X. Kendi a déclaré qu’il n’était «pas du tout surpris» d’apprendre qu’il figurait dans le classement de l’ALA.

«Il est ironique que notre livre soit remis en question, car il montre comment des générations d’Américains ont contesté l’idée que les groupes raciaux sont égaux et ont lutté pour supprimer les vérités contenues dans chaque page de Stamped. Le cœur du racisme bat au rythme de la négation, et l’histoire de Stamped ne sera pas niée, pas plus que l’accès des jeunes à ce livre ne sera annulé», a-t-il ajouté.

Découvrez ci-dessous les 10 livres les plus censurés dans les établissements de lecture publique des États-Unis en 2020:

1. George d’Alex Gino

2. Stamped : Racism, Antiracism, and You d’Ibram X. Kendi et Jason Reynolds

3. All American Boys de Jason Reynolds et Brendan Kiely

4. Speak de Laurie Halse Anderson

5. Le Premier qui pleure a perdu de Sherman Alexie

6. Something Happened in Our Town: A Child’s Story About Racial Injustice de Marianne Celano, Marietta Collins et Ann Hazzard, illustré par Jennifer Zivoin

7. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee

8. Des souris et des hommes de John Steinbeck

9. L’oeil le plus bleu de Toni Morrison

10. La Haine qu’on donne d’Angie Thomas

Articles similaires