Culture

Élections: Culture Montréal présente des recommandations pour la culture

Photo: 123RF

À l’approche de chaque élection, l’organisme Culture Montréal produit une plateforme de propositions intitulée La culture fait campagne, pour accompagner les instances gouvernementales dans le développement de la culture montréalaise. Alors que la campagne fédérale bat son plein, le regroupement montréalais propose une réactualisation des recommandations émises lors des précédentes élections, en 2019. Les 13 propositions prennent la forme de projets et de recommandations, tout en mettant en lumière les enjeux culturels de la ville.

Territoires montréalais

Plusieurs enjeux territoriaux sont au centre des recommandations émises par Culture Montréal. Pour la directrice générale de l’organisme, Valérie Beaulieu, il y a eu peu d’avancement dans certaines des suggestions. Elle mentionne des problèmes de mobilité entre les quartiers, dont certains sont bloqués par les voies ferrées. L’organisme recommande un désenclavement des quartiers, qui passerait par une table de négociation avec le Canadien National, le Canadien Pacifique et la Ville de Montréal, encouragée par le gouvernement fédéral.

La mise en valeur du Vieux-Port, un projet proposé en 2017 par la Société immobilière du Canada (SIC), est aussi un aspect qui avait été abordé en 2019 et qui se retrouve dans la nouvelle plateforme de 2021. Le dossier semble toutefois avoir quelque peu avancé avec l’annonce le 13 août dernier d’un investissement de 50 M$ dans le cadre de la phase initiale du Plan Directeur du Vieux-Port de Montréal. Culture Montréal encourage le gouvernement à poursuivre dans la même voie que cette initiative.

Projets de loi

Valérie Beaulieu salue les avancées dans l’examen du projet de loi sur la radiodiffusion (le projet de loi C-10), qui vise une meilleure rémunération des contenus canadiens en ligne, et la modernisation de la loi sur le droit d’auteur. L’organisme souhaite, dans la plateforme de 2021, que ce qui a été entrepris dans les deux dernières années puisse aboutir. « Il va falloir que cela avance rapidement, parce que chaque mois qui passe, c’est beaucoup d’argent qui se perd. C’est la survie de tout un écosystème de créateurs de contenu qui en dépend », assure la directrice générale de Culture Montréal.

Infrastructures culturelles

Le gouvernement canadien alloue des Fonds du Canada pour les espaces culturels, dont 12,4 M$ sont destinés au Québec jusqu’en 2028. Selon la nouvelle plateforme de La culture fait campagne, «[l]es besoins ne peuvent actuellement être comblés par ce programme […] il n’est pas rare que les coûts d’un seul projet d’envergure absorbent jusqu’à 25 % des fonds dévolus au Québec». Culture Montréal recommande que les fonds soient plus conséquents, afin d’accompagner les théâtres, cinémas, musées et les autres instances culturelles. Il propose aussi qu’un autre programme fédéral, Bâtiments communautaires verts et inclusifs, ait un volet entièrement consacré aux lieux culturels.

Crise sanitaire

S’il y a bien un événement que le secteur de la culture ne pouvait prévoir en 2019, c’est une pandémie mondiale. Le secteur ayant été particulièrement touché, les arts et la culture ont plus que jamais besoin du soutien du gouvernement fédéral. Dans la plateforme de 2021, Culture Montréal encourage le gouvernement canadien à continuer de mettre en place des programmes économiques pour soutenir financièrement les artistes, sans pour autant émettre de recommandation précise.

La réouverture des frontières permet d’aborder la difficulté pour certains artistes étrangers d’obtenir des visas leur permettant d’entrer au Canada. Des visas spéciaux pour les artistes pourraient être mis en place pour faciliter l’accès à la culture internationale.

En ce qui concerne le rayonnement artistique montréalais, Culture Montréal mentionne la nécessité pour le gouvernement canadien d’avoir une diplomatie culturelle, afin d’accroître son développement culturel dans le monde, «en faisant des arts et de la culture une composante fondamentale de sa politique internationale».

Diffuser l’art des Premières Nations

L’un des projets que Culture Montréal continue de proposer au fil des années est DestiNATIONS. Il s’agirait de créer un lieu qui mettant en valeur l’art autochtone. «Les touristes débarquent beaucoup à Montréal […] donc l’idée est d’avoir un endroit à Montréal où l’on peut voir des œuvres contemporaines culturelles et artistiques autochtones», soutient Valérie Beaulieu. Elle souligne que ce type d’espace existe dans d’autres villes canadiennes, mais pas à Montréal. Pour permettre la réalisation du projet, l’organisme a besoin du soutien des trois instances gouvernementales: municipale, provinciale et fédérale. Pour l’instant, seule la Ville de Montréal a manifesté son appui.

Articles récents du même sujet