Culture

6 poètes milléniaux québécois qui renouvellent la poésie

Photo: Montage Métro

Des rimes bien calibrées, des paroles obscures, inaccessibles… Ce n’est pas vraiment à ça que ressemble la poésie québécoise d’aujourd’hui. À l’image des jeunes auteurs qui la façonnent, elle nous parle plutôt de fluidité de genre, d’amours, d’enjeux raciaux, d’anxiété sociale et du boulevard Décarie. Pour mieux la cerner, trois libraires nous présentent leurs poètes préférés du moment! 

Camille Readman Prud’Homme 

«Son premier recueil a jeté tout le monde à terre! C’est de la poésie en prose, comme une suite de réflexions sur la fragilité des silences, sur ce qui est difficile à dire. Ça parle d’anxiété sociale, de nos vies numériques. Ça résonne fort avec la pandémie. Son écriture est à la fois accessible, concise, sensible et lucide. À lire et à relire.» – Andréanne Dufour, Librairie Paulines 

on te quadrille le temps
les semaines ont deux
et cinq jours
le soir arrive à six heures
tu attends les voyages pour que la semaine change de forme
devienne une coulée de jours
où la nuit ne tombe pas
(se dépose quand tu le lui demandes)

Quand je ne dis rien je pense encore, Camille Readman Prud’Homme, l’Oie de Cravan, 2021, 17 $

Jonas Fortier 

«Jonas Fortier, c’est une espèce de mélange entre un gars qui va raver toute la nuit et Jacques Prévert. Il a beaucoup publié sous des pseudos, dans l’univers du zine. C’est un poète qui est totalement engagé dans son écriture. Sur une corde raide entre le banal et l’exceptionnel. Ses poèmes sont complètement anti-spectaculaires et authentiques.» – Shawn Cotton, librairie Le Port de tête 

mais aussitôt je redescends
parmi les plantes et les dessins collés au mur
je reste inanimé
comme une photo de la Terre vue de l’espace
couché sur le dos
toutes pensées orientées vers le haut

Chansons transparentes, Jonas Fortier, l’Oie de Cravan, 2019, 16 $ – Finaliste Prix des libraires 2020  

Laura Doyle Péan 

«Cette jeune autrice a fait son entrée en poésie avec un texte très intime où il est question des obstacles de la vie de jeune adulte. Sa poésie est très engagée, notamment sur les questions sexuelles, raciales et les luttes sociales et environnementales. À travers une écriture lumineuse et minimaliste, ses poèmes très courts retranscrivent des ambiances. Les mots s’accumulent, se répètent. Elle est aussi incroyable à écouter sur scène!» – Sandrine Bourget-Lapointe, Librairie L’Euguélionne  

sous les projecteurs
une jeune femme me sourit
not her smile, but such a lovely smile
nos corps s’aimantent
je n’ai pas pensé à toi
de toute la chanson

Cœur yoyo, Laura Doyle Péan, Mémoire d’encrier, 2020, 17 $ – Finaliste Prix littéraire des enseignant.e.s de français 2021 

Patricia Houle  

«Dans ce premier recueil, Patricia Houle compose des vers très travaillés, très esthétiques. Il est beaucoup question des relations physiques – dont on s’ennuie. Ses poèmes s’ancrent souvent à Montréal et dans les Laurentides. Des lieux qui évoquent des images dans lesquelles on se reconnaît.» – Andréanne Dufour, Librairie Paulines 

rencontre-moi boulevard Décarie sur la bande de gazon
qui annonce en surplomb l’autoroute des Laurentides
pour nous pencher vers les montagnes dynamitées qui avalent la route ma boussole vers le nord
fille,
je vais tordre tes doigts

T’as les lèvres de qui, Patricia Houle, l’Hexagone, 2021, 18,95 $ 

Frédéric Dumont 

«Pour moi,  Frédéric Dumont est un des poètes les plus talentueux de sa génération. Son écriture est hyper accessible! Il s’exprime dans un langage à la fois très commun et hautement mystifiant. C’est une poésie un peu désespérée (on parle de maladie mentale, d’ennui, d’immobilisme), mais qui sait ironiser et ne se complait pas dans le pathos. C’est de la grande littérature qui n’a pas l’air d’en être.» – Shawn Cotton, librairie Le Port de tête 

et si je me défenestre
à chaque poème
c’est que je connais l’importance
de sortir prendre l’air

Je suis célèbre dans le noir, Frédéric Dumont, l’Écrou, 2019, 15$ 

Victor Bégin 

«Victor Bégin convoque toute une communauté de personnes: amies, amants, amantes… Tout est très fluide (aussi grâce à l’usage de l’écriture inclusive!). Les poèmes sont comme de courtes scènes avec beaucoup de jeux dans le langage et des références à des titres de romans ou de chansons. On explore et on célèbre les espaces de calme, de plénitude où l’on se sent vraiment soi.» – Sandrine Bourget-Lapointe, Librairie L’Euguélionne  

j’ai le visage long des éperviers
et la sexualité des survivant·es

j’installe des retailles de solitude
sur une clavicule
entre nous : de lourds murmures
nous évitons les rencontres extérieures
ensemble désormais
nos seuls amants

Dites ami·e et entrez, Victor Bégin, Triptyque, 2021, 17,95 $ 

La poésie au bar 

Envie d’écouter de la poésie live? Sachez que les lectures et autres événements micro ouvert n’ont pas lieu que dans les librairies, mais aussi dans les bars! 

  • «Accent Open Mic» à La Marche à côté – tous les dimanches 
  • «Bistro Ouvert» au Bistro de Paris – le deuxième dimanche de chaque mois 
  • «Transpoésies» au Bistro Le Ste-Cath – le deuxième mercredi de chaque mois 

À lire aussi 

Anthologie de la poésie actuelle des femmes au Québec, 2000-2020 

Catherine Cormier-Larose et Vanessa Bell, Remue-Ménage, 2021, 24,95 $ 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet