Culture

Littérature: Lili Boisvert décortique les relations toxiques avec «Match»

Lili Boisvert Photo: Josie Desmarais/Métro

Match, le nouveau roman de notre collègue Lili Boisvert, prend droit aux tripes. Ce récit intimiste décortique avec une lucidité douloureuse les mécanismes insidieux d’une relation toxique.

«As-tu déjà pensé au suicide?» C’est sur cette question hautement inappropriée – encore plus lorsque c’est la seule qu’on pose lors d’une première date après avoir passé la soirée à ne parler que de soi – que s’ouvre le roman.

Cela aurait dû sonner l’alarme chez Émilie. Pourtant, dans un mélange de curiosité et d’empathie, elle se fait prendre dans les mailles du filet de Ludwig.

Après tout, elle est une femme forte et lui, un homme faible. Par ce mythe habilement déconstruit au fil des pages, la protagoniste excuse les humiliations quotidiennes que lui fait subir son amoureux.

Difficile de ne pas établir de parallèle entre le parcours d’Émilie – qui se fait surnommer Milie – et celui de Lili. Toutes deux sont des journalistes médiatisées pour leurs prises de parole féministes.

Cela rend la lecture d’autant plus troublante et l’écriture de ce livre d’autant plus courageuse. Lili Boisvert fait œuvre utile en décrivant de l’intérieur une forme de violence difficile à identifier.

Son récit, superbement ficelé, tient en haleine et se lit d’une traite, entre captivation et stupéfaction.

Il exigeait constamment que je lui demande pardon. Je le faisais pour acheter la paix. Pendant cette année et demie de relation avec lui, j’ai fait plus d’excuses que pendant tout le reste de ma vie.

Extrait de Match

Match de Lili Boisvert, publié aux éditions VLB, est en librairie.

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet