Soutenez

La publicité arrive sur Netflix

La publicité débarque sur Netflix
Finies les séries sans pub sur la plateforme de streaming Netflix. Photo: Thibault Penin/Unsplash

Netflix va lancer en novembre son nouvel abonnement avec de la publicité dans douze pays, dans un effort de relance de la croissance de ses abonnés, après en avoir perdu des centaines de milliers dans le monde pendant les deux premiers trimestres de l’année.

L’abonnement le moins cher coûtera 5,99 $ par mois au Canada et comportera des annonces de 15 à 30 secondes, diffusées au début et au milieu des programmes.

Les offres de base sans pubs restent à leur prix actuel de 9,99$ par mois.

«Nous croyons fermement qu’un prix moins élevé pour les consommateurs, avec une solide monétisation des annonces, va nous permettre de croître notre nombre d’abonnés et avec le temps de générer des revenus supplémentaires significatifs», a déclaré Greg Peters, le directeur des opérations, lors d’une conférence de presse.

Le géant du streaming coupe ainsi l’herbe sous le pied de Disney+, qui va lancer sa propre offre avec de la publicité en décembre, pour 7,99 dollars par mois. L’abonnement de base passe à 11,99 dollars.

Au premier trimestre 2022, Netflix avait perdu 200 000 abonnés dans le monde par rapport à la fin 2021. La nouvelle avait fait plonger son cours de Bourse de 25%. Puis, de mars à juin, ce sont 970 000 abonnés qui avaient quitté la plateforme.

Le pionnier du secteur a annoncé en avril son intention de proposer une formule d’abonnement moins chère, mais avec de la publicité, après des années à refuser cette solution moins prestigieuse.

Il s’est allié à Microsoft pour mettre en place ce nouveau système. Concrètement, les utilisateurs ayant choisi ces nouvelles offres verront en moyenne 4 à 5 minutes de publicité par heure. 

Les programmes pour enfants ne seront initialement pas concernés et pour certains films récents, les annonces seront plus longues, mais diffusées seulement au tout début.

En matière de ciblage, les annonceurs pourront choisir les pays et le genre (comédie, action, documentaire…) et exclure certaines caractéristiques (violence, nudité…) selon le modèle prédominant à la télévision traditionnelle.

Netflix récoltera des informations comme le sexe et l’âge de ses utilisateurs et n’exclut pas de faire plus tard du ciblage publicitaire dit comportemental, c’est-à-dire personnalisé en fonction des préférences des individus, comme sur internet.

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.