Soutenez

Compartimenter le meilleur de Nelly Arcan 

Photo: Gracieuseté de l'Espace Go

L’Espace Go accueille pour une seconde fois La fureur de ce que je pense. Développée par Sophie Cadieux, la pièce qui porte l’œuvre de Nelly Arcan était présentée pour une première fois en 2013 et est aujourd’hui remontée avec la quasi-totalité des interprètes qui étaient du projet il y a près de 10 ans.  

C’est le rythme des mots de la défunte autrice qui sont mis en valeur dans cette prestation d’une centaine de minutes tirée des romans Putain, Folle, L’enfant dans le miroir et Burqa de chair. La musique, parfois rythmée et parfois anxiogène, accompagne les monologues, ne faisant qu’un avec les mots crus et réfléchis de Nelly Arcan.  

Les actrices de la pièce, qui campent toutes une facette de l’autrice décédée, se trouvent chacune dans l’une des pièces vitrées qui occupent la scène. Dans une première boîte, sur un décor d’expression artistique, Sophie Cadieux incarne la quête rigide de la perfection, qui mène parfois à la folie. 

Puis on découvre Julie Le Breton, sous influence dans une toilette, parlant des étoiles dans le ciel, de ce qui est plus grand que nature, de ce qui est mort ou vivant. 

Johanne Haberlin s’empare ensuite de la scène, dans une chambre luxueuse, racontant comment la sœur aînée de Nelly Arcan est morte sans qu’elle la connaisse et les idées tordues qui s’en sont suivies. 

Christine Beaulieu prend le relais, placée dans la chambre d’un client, avec un monologue puissant, parfois crié, sur la détresse et les fantasmes liés aux genres. 

Evelyne de la Chenelière incarne, de son corps tremblant, la peur et la volonté de mourir, avant que le destin de l’autrice soit clos avec Larissa Corriveau, qui tente de trouver foi dans ce qui l’attend, c’est-à-dire la mort.  

Celle qui lie les espaces et qui erre dans chacun de ces états est Anne Thériault, juste et tout en retenue.  

La puissante pièce est une immersion dans un univers la sainteté d’esprit, la quête de perfection, de jeunesse, d’unicité et d’amour de Nelly Arcan ne pourront être atteintes que par le biais d’une mise en scène éphémère. 

La pièce La fureur de ce que je pense est présentée à l’Espace Go jusqu’au 3 décembre 2022. 

Le spectacle affiche désormais complet. Vous pouvez vous inscrire sur cette liste d’attente pour être averti en cas de libération de billets.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.