Soutenez

Le gala des Grammy est-il menacé par la pandémie?

femme dans une robe de soirée sur un tapis rouge
Photo: Istock/primipil

C’est l’événement le plus attendu par les professionnels de la musique. La 64e cérémonie des Grammy doit se dérouler le 31 janvier à Los Angeles. Mais la pandémie jette une ombre sur le bon déroulement de l’événement.

Annulera ou n’annulera pas: telle est la question que se pose le monde de la musique à propos de la 64e cérémonie des Grammy, dans le cadre de laquelle le chef d’orchestre québécois Yannick Nézet-Séguin est nommé à trois reprises.

La Recording Academy va très certainement reporter l’événement à une date ultérieure à cause de la propagation du variant Omicron, selon le site spécialisé Billboard. Ce serait la deuxième année consécutive que la remise de prix n’aurait pas lieu en janvier à cause de la crise sanitaire. 

Les 63es Grammy se sont tenus le 14 mars dernier, suite à une explosion des cas de COVID-19 à Los Angeles durant les premiers mois de l’année 2021. La cérémonie n’a pas eu lieu au Staples Center, comme initialement prévu, mais au Los Angeles Convention Center. Un changement qui a permis de réduire la jauge des spectateurs présents à l’événement. 

Une cérémonie entre report et changements

Si la Recording Academy n’a pas encore confirmé le report des 64es Grammy, l’édition 2022 de la remise de prix sera synonyme de changement. Les organisateurs de l’événement ont annoncé en mai la fin de ses comités «secrets». Chaque année, l’Académie réunit des professionnels de la musique pour qu’ils fassent partie de ses comités d’examen des nominations dans 61 des 84 catégories de ses récompenses musicales. Ces comités examinent les choix des milliers de votants de la Recording Academy pour déterminer le scrutin. Un travail qui vise à protéger l’intégrité de la remise de prix, selon l’organisation américaine. 

Toutefois, ce processus a été vivement critiqué par des artistes comme Jay-Z, Drake, Kanye West, Zayn Malik et Frank Ocean. The Weeknd avait été particulièrement virulent à l’endroit du comité en novembre 2020, après avoir appris qu’il n’était pas nommé aux Grammy malgré le succès commercial de son quatrième album, After Hours. «Les Grammys demeurent corrompus. Vous nous devez, à moi et à mes fans, ainsi qu’à l’industrie [musicale], de la transparence…», s’était-il indigné sur Twitter. 

Autre changement de taille pour la prochaine édition des Grammy: l’ajout de deux nouvelles catégories. L’une pour récompenser la meilleure performance musicale mondiale et l’autre le meilleur album «música urbana». Rauw Alejandro, Bad Bunny, J Balvin, KAROL G et Kali Uchis sont nommés dans cette dernière catégorie. Mais c’est Jon Batiste, un jazzman et pianiste afro-américain de 35 ans, qui domine les nominations de la remise de prix, loin devant Justin Bieber, Doja Cat, H.E.R. et Billie Eilish.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.