Écrans

Entre Montréal et Hollywood, Yanic Truesdale aux anges

Yanic Truesdale joue le rôle d'un archange dans la nouvelle série Netflix «God's Favorite Idiot». Photo: Gracieuseté

L’acteur américano-québécois Yanic Truesdale, surtout connu pour son rôle de Michel Gerard dans la série Gilmore Girls, renoue à l’écran avec sa grande amie Melissa McCarthy dans God’s Favorite Idiot, une nouvelle comédie de Netflix. C’est sans même avoir lu le scénario qu’il a accepté le rôle de Chamuel, un archange complice de Dieu. 

Si Yanic Truesdale et Melissa McCarthy entretiennent une amitié depuis le début des tournages de Gilmore Girls il y a plus de 20 ans, les deux acteurs n’avaient pas encore eu l’occasion de rejouer ensemble.

C’est un peu avant les fêtes de fin d’année en 2020, alors qu’il était confiné dans son appartement, que Yanic Truesdale reçoit un message vidéo de Melissa et son mari, Ben Falcone. Le couple d’acteurs lui propose de prendre un vol pour l’Australie afin d’y interpréter le rôle d’un ange dans leur nouvelle série God’s Favorite Idiot.

«Il faut bien se rappeler que j’étais, à ce moment-là, en pleine pandémie à Montréal, en plein hiver en lockdown, à la maison pogné tout seul», souligne Yanic Truesdale en entrevue avec Métro.

Le choix était donc évident: il irait rejoindre Melissa McCarthy de l’autre côté du globe pour travailler avec elle à nouveau. «J’ai accepté sans rien lire. C’était un no brainer», confie-t-il. 

Un rôle qui donne des ailes

Outre la possibilité de travailler en pleine crise sanitaire et les retrouvailles avec «sa chum» Melissa, c’est le rôle de l’archange Chamuel, «le bras droit de Dieu», qui emballait Yanic Truesdale. «C’est un bon gars, un gars qui veut le meilleur pour tout le monde et qui est là pour aider, donc un personnage que je n’ai pas beaucoup joué», précise-t-il. 

D’autant plus que l’acteur a dû faire quelques cascades pour jouer l’ange qui vole, chose qu’il n’avait jamais faite de sa vie. «Je n’avais jamais fait ça, être suspendu dans les airs, et moi, j’ai peur des hauteurs en plus! Donc, ça, c’était un défi de taille pour moi», poursuit M. Truesdale. 

En effet, Chamuel descend littéralement du ciel afin de transmettre le message à Clark, un employé du service technique, qu’il a été désigné pour devenir le représentant de Dieu. «C’est l’histoire de comment cette personne ordinaire et simple va essayer de remplir cette mission impossible qui est de sauver la planète», explique Yanic Truesdale. 

Entre le Québec et les États-Unis 

Actuellement, Yanic Truesdale vit aux États-Unis, mais a tout de même un pied-à-terre au Québec. 

En plus de ses projets en anglais, il continue donc de jouer en français, comme il avait commencé à le faire dans son Québec natal à ses débuts. «Faire les deux, ça me complémente bien. C’est très stimulant pour moi», dit-il. 

D’ailleurs, l’acteur est à Montréal en ce moment même pour les tournages de la troisième saison des Mecs, une comédie qui relate l’amitié entre quatre amis cinquantenaires aux prises avec des insécurités et des remises en question. «Jouer dans ma langue maternelle, c’est un privilège. Ce n’est pas pareil parce qu’il y a une plus grande liberté», mentionne-t-il. 

S’il considère avoir «plus de moyens, donc plus de temps pour tourner» lorsqu’il travaille aux États-Unis, Truesdale convient qu’il vit quelque chose de spécial sur les plateaux québécois. «Il y a quelque chose de plus familier, de plus chaleureux», dit-il. 

Les huit premiers épisodes de God’s Favorite Idiot sont disponibles sur Netflix depuis le 15 juin.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet