Entrepreneuriat

Pourquoi mon patron me fait-il des promesses qu’il ne tient pas?

Photo: Métro

Chaque semaine, notre chroniqueur répond à une question sur le comportement des patrons.

«Mon patron me fait penser à un curé. Quand il me demande un effort supplémentaire, il laisse entendre que je ne le regretterai pas, mais la récompense ne vient jamais. Pendant une période particulièrement intense, il m’a demandé de m’occuper des dossiers d’une collègue victime d’épuisement professionnel en me disant que cela me placerait en bonne position pour remplacer une superviseure qui s’apprêtait à prendre sa retraite. La superviseure est bien partie, mais c’est un autre qui a eu le poste! Que faire?»

Votre patron a trouvé votre point sensible: vous carburez aux promesses. Il n’a qu’à laisser entendre que vous ne le regretterez pas pour que vous vous lanciez dans l’action en acceptant n’importe quel travail urgent ou disproportionné par rapport à votre description de tâches. À preuve, il ne vous a jamais promis le poste de superviseur. Il a seulement dit que votre surcroît de travail augmentait vos chances de l’obtenir.

Pourquoi lui en vouloir? Vous lui prouvé que cela fonctionne! Il agit comme un enfant qui sait qu’il peut obtenir ce qu’il veut de ses parents en faisant une petite crise. La solution? Lui montrer que les promesses vides ne fonctionnent plus.

La prochaine fois qu’il vous demandera de mettre toute la gomme en laissant entendre que vous ne le regretterez pas, demandez-lui de vous dire précisément ce que vous y gagnerez. De retour à votre bureau, faites-lui parvenir un courriel résumant votre discussion et lui rappelant ce qui vous reviendra une fois le travail accompli.

Il est possible qu’il choisisse de battre en retraite et revoie à la baisse ce qu’il vous a promis. Demandez-lui sur quoi vous pouvez réellement compter si vous menez la mission à bien. Décidez ensuite si la récompense vous suffit. Si ce n’est pas le cas, revenez à la charge. Si c’est le cas, effectuez le travail. Au moment de recevoir votre récompense, remerciez-le et félicitez-le d’avoir respecté ses engagements.

Apprenez-lui qu’on gagne à tenir ses promesses. Il ne fera plus de promesses en l’air. Tout au long de vos démarches, continuez à vous investir dans votre travail, car ce faisant, vous faites grandir votre valeur sur le marché. Faites-le pour votre satisfaction personnelle et non pour obtenir des récompenses.

Un messie qui n’en était pas un
En 1978, Chrysler est au bord de la faillite. On embauche alors un nouveau grand patron: Lee Iacocca, qui sauve la compagnie en pariant sur la Voyager et, surtout, en obtenant un prêt du gouvernement américain. Mais le succès va lui monter à la tête et, à partir de là, il va se mettre à donner des conseils à toutes les organisations: compagnies, gouvernements, etc. Pourtant, Chrysler devra de nouveau être sauvée par les gouvernements quelques années plus tard.

En résumé

  • Rendez-le responsable de ses engagements.
  • Dites-lui où vous vous voyez dans un an si vous restez à l’emploi de son entreprise. Demandez-lui ce qu’il en pense.

Articles récents du même sujet