Formation et emplois

La parole à Jean-François Ducharme

Métro s’est entretenu avec Jean-François Ducharme, auteur de Mieux diriger sans se fatiguer paru aux Éditions Quebecor.

À qui s’adresse votre livre?
À ceux qui veulent réfléchir à leur carrière, qui se sentent toujours débordés, qui ont l’impression d’être toujours en conflit. Bref, à tous ceux qui veulent analyser les composantes de leur travail pour comprendre dans quelle mesure ils sont directement responsables de leurs problèmes.

Pourquoi choisir le prisme de la psychanalyse?
D’abord, ça correspond à mon background. Sou­vent, on associe la psychanalyse à des problèmes, mais ici, c’est un outil d’analyse pour mieux se comprendre et pouvoir changer.

Vous dégagez ainsi plusieurs types de personnalités…
Oui. Il y a le narcissique, qui tourne les coins ronds, mais qui sait mettre en valeur ses réalisations; l’hystérique, qui est très perfectionniste et se sent souvent débordé; le pervers organisationnel, qui cherche à contourner les règles sans que ça paraisse. Un bon patron connaît les caractéristiques de ses employés et les utilise de manière à exploiter leurs qualités au maximum.

Articles récents du même sujet