Formation et emplois

Les premiers pas vers un bon dossier de crédit sont importants

Bâtir un bon dossier de crédit et le protéger ne figurent peut-être pas à l’horaire de cours des étudiants, mais ces aspects devraient absolument faire partie de leur plan éducatif.

De bons antécédents de crédit peuvent non seulement être cruciaux pour l’achat d’une maison ou d’une voiture dans le futur, mais aussi pour la location d’un appartement, le choix d’un plan de téléphonie cellulaire ou l’obtention de taux avantageux relativement à un prêt ou à une assurance.

La carte de crédit
La détention et l’utilisation d’une carte de crédit, à condition de ne pas abuser du privilège, constituent une excellente méthode pour les étudiants de se bâtir un dossier de crédit irréprochable. Ironique­ment, pour bénéficier d’une cote de solvabilité élevée, ils doivent commencer par veiller à ne pas dépenser l’argent qu’ils n’ont pas et à payer le solde de leur carte de crédit avant l’échéance.

«Payer ses factures à temps est la première chose à faire», affirme David Malamed, juricomp­table chez Grant Thornton. Étant donné que des versements irréguliers peuvent rapidement faire dégringoler une cote de crédit et qu’une carte de crédit continuellement pleine peut entraîner des conséquences similaires, les étudiants doivent être responsables.

Recevoir en cadeau un t-shirt ou une tasse de café en échange d’une demande de carte de crédit supplémentaire peut ressembler une situation gagnant-gagnant, mais les étudiants doivent se méfier des frais annuels ou des taux d’intérêt extrêmement élevés, qui tournent parfois autour de 29 % ou plus. Ils doivent lire les petits caractères avant de signer quoi que ce soit et réfléchir sérieusement au nombre de cartes de crédit dont ils ont besoin. Après tout, qui veut porter à une carte de crédit des dépenses supérieures à sa capacité financière? Par ailleurs, en cas de vol de portefeuille, le risque de fraude et les problèmes sont proportionnels au nombre de cartes de crédit.

Éviter la fraude
Une fois qu’ils ont commencé à constituer leur dossier de crédit, les étudiants doivent le protéger. M. Malamed précise que la fraude compte parmi les causes les plus répandues d’un mauvais crédit et que la vigilance représente généralement le meilleur moyen de protection. «Les étudiants doivent religieusement vérifier leurs relevés de carte de crédit et de banque et les examiner, conseille-t-il. C’est la première étape à suivre pour éliminer le risque de fraude.»

Les étudiants doivent repérer certaines anomalies, comme un déboursement suspect pour des articles qu’ils n’ont pas achetés ou une double facturation, et appeler la société émettrice de leur carte dans les plus brefs délais si quelque chose semble anormal.Les étudiants ne doivent jamais répondre à des sollici­tations téléphoniques pour des cartes de crédit, car n’importe qui pourrait être à l’autre bout du fil. Les renseignements personnels transmis pourraient entraîner un vol d’identité. Dans le pire des scénarios, un fraudeur pourrait utiliser leurs renseignements personnels pour appeler une société émettrice de cartes de crédit, se faire passer pour eux, demander de nouvelles cartes de crédit en leur nom et détruire leur cote de crédit en accumulant des dettes, d’après M. Malamed.

«Cette situation pourrait provoquer de graves problèmes, une perte de temps énorme et beaucoup de stress», explique-t-il.

Vérifier sa cote
M. Malamed recommande aux étudiants de vérifier leur cote de crédit tous les six mois ou tous les ans auprès d’un bureau de crédit réputé afin de s’assurer que ce que les prêteurs disent d’eux correspond à leurs activités de crédit et de cerner des erreurs possibles ou bien une fraude. Parmi les agences d’évaluation du crédit populaires figurent Equifax et TransUnion.
www.econsumer.equifax.ca
www.transunion.ca

Articles récents du même sujet