Formation et emplois

Aimeriez-vous avoir plus d'amis?

Certains pensent que les amitiés naissent spontanément ou se développent avec le temps, sans qu’on ait à y investir des efforts. Ils attribuent le fait qu’une personne ait beaucoup d’amis à la simple chance. Il n’en est rien. Suivez les conseils qui suivent et vous serez plus à même de développer des amitiés signifiantes.

Un chemin à suivre

Premièrement, ne confiez pas vos amitiés à la chance. Il est tellement facile de se laisser entraîner dans le chaos quotidien et de constater, cinq ou six mois plus tard, qu’on n’a pas vu tel ami depuis autant de temps! Vous devriez faire de la place dans votre horaire pour vos amis, car si vous attendez que vous carrière ralentisse pour vous y mettre, ce moment pourrait très bien ne jamais arriver.

Une vie réussie est basée sur un juste équilibre entre le temps que vous investissez dans votre travail, votre carrière, votre vie amoureuse, vos amitiés, votre santé, votre bien-être personnel et votre implication communautaire.

Deuxièmement, apprenez à écouter. L’amitié implique la compréhension, l’empathie, la confiance et la loyauté. Ces éléments ne peuvent exister si vous n’êtes pas ouvert à l’autre. Démontrez votre intérêt. Mettez-vous à la place de l’autre. Posez quelques questions si vous ne comprenez pas bien. Soyez présent. L’amitié ne supporte pas la superficialité. Apprenez à connaître l’autre.

Troisièmement, révélez-vous. N’élevez pas entre vous et vos amis cette barrière que vous réservez aux inconnus. Soyez vous-même. Ne jouez pas de rôle. Les gens ne se révéleront pas à vous si vous ne le faites pas également. Cet aspect de l’amitié exige une saine réciprocité.

Quatrièmement, communiquez ce que vous ressentez envers l’autre. Vous vous en faites pour lui? Dites-le-lui. Vous êtes heureux qu’il vous communique une bonne nouvelle? Ne soyez pas pingre. Multipliez les «bravo!» ou les «je savais que tu y arriverais!» Vous l’appréciez? Ne soyez pas gêné de lui dire que vous l’aimez. Il vit un moment difficile? Appelez-le et demandez-lui s’il souhaite en parler.

Finalement, soyez loyal. Apprenez à protéger les secrets qui vous sont offerts parce que l’autre vous fait confiance. Soyez là pour aider quand un ami vit des moments plus difficiles. Soyez là pour fêter dans les bons moments. Soyez redevable et défendez l’autre si on parle dans son dos ou s’il est faussement accusé.

Ce texte est tiré de mon prochain livre, Pourquoi vous contenter d’être «heureux»?, qui sera publié en avril.

Articles récents du même sujet