Formation et emplois

Le potentiel des stagiaires

La clé du succès, c’est qu’il ne faut surtout pas les regarder de haut. Voici revenir le printemps et, avec lui, le temps des stagiaires. Ils se présenteront chez vous, désireux d’apprendre et rêvant de voir votre organisation leur offrir un poste sitôt leurs études terminées. Allez-vous tirer le maximum d’eux ou allez-vous, comme dans trop d’organisations, les traiter comme des collègues de deuxième ordre?

Que se passe-t-il quand les stagiaires ne sont pas bien accueillis? Généralement, on leur confie les tâches qu’on ne veut pas faire. Ils se retrouvent donc avec tout ce qu’il y a de plus ennuyeux à faire chez vous. Souvent, également, on les traite comme des étrangers de passage en leur parlant avec condescendance et en évitant de les intégrer dans les groupes pendant les rencontres ou les pauses. Ce faisant, on se prive de tout ce qu’ils ont à offrir. Voyons comment faire pour les utiliser au maximum.

Comment maximiser leur rendement?

Premièrement, rappelez-vous qu’ils sont là pour apprendre. Ne leur confiez pas les tâches ennuyeuses ou dégradantes. Découvrez tout ce que leur formation leur permet de vous offrir. Offrez-leur des défis. S’ils sentent que vous êtes prêt à leur faire confiance, ils se défonceront pour vous.

Deuxièmement, ne les traitez pas en paria. Intégrez-les à votre groupe pendant les pauses. Invitez-les aux réunions. Non pas pour jouer les baby-sitters, mais bien pour mieux les connaître et faire en sorte qu’ils se sentent accueillis.

Troisièmement, intéressez-vous à ce qu’ils savent. Vous avez certes plus d’expérience qu’eux, mais ils ont peut-être été mis en contact avec des concepts ou des théories qui pourraient jeter un éclairage sur les problèmes organisationnels que vous vivez chaque jour. Soyez particulièrement à l’écoute quand il demande pourquoi vous procédez de telle ou telle manière. Expliquez pourquoi et demandez-leur ce qu’ils en pensent. Ensuite, écoutez avec attention. Il suffit quelquefois d’une seule bonne idée pour changer une organisation.

Finalement, montrez clairement votre intention de jouer les mentors. Beaucoup de stagiaires se retiennent de poser certaines questions, de peur d’être jugés négativement et que cela n’entache le rapport que vous ferez d’eux à la fin du stage. Faites-leur bien comprendre que vous êtes là pour aider et qu’il n’existe pas de question ridicule.

Dans un monde où les bons employés se font rares, c’est se tirer dans le pied que de ne pas miser sur ces employés potentiels. D’au­tant plus que chacun fera sans doute un rapport devant toute sa classe dans lequel il décrira le plaisir (ou le déplaisir) de travailler chez vous. Souhaitez-vous qu’il fasse peur à ses camarades ou qu’il leur donne envie de travailler chez vous?

Articles récents du même sujet