Formation et emplois

«Être écrivain, c'est être révolté»

  • Chrisitane Duchesne


À quel moment sait-on que l’on devient écrivain?

Je ne peux pas vraiment répondre parce que j’écris depuis que j’ai cinq ans. Un jour, c’est simplement devenu un métier.

Pouvez-vous décrire votre journée d’écrivain?
Toutes sont différentes. Certaines semaines, je ne fais qu’écrire ; d’autres, je suis occupée par des conférences, des rencon-tres dans les écoles, etc.

Que diriez-vous à un aspirant écrivain?
De ne jamais se satisfaire du premier jet et de réécrire six ou sept fois s’il le faut. Il faut être
courageux, patient et ne pas se décourager.

La vengeance d’Adeline Parcot
Boréal Junior

  • Laurent Chabin


À quel moment sait-on que l’on devient écrivain?

J’ai écrit je ne sais combien de livres avant de me considérer comme écrivain, mais ce n’est pas un métier parce que je n’ai aucune obligation de produire.

Pouvez-vous décrire votre journée d’écrivain?
J’écris tous les jours, du matin au soir si je peux. Je n’ai ni horaire, ni fin de semaine, ni vacances. Je fais selon mes insomnies.

Que diriez-vous à un aspirant écrivain?
Lire beaucoup, écrire, faire lire son travail à quelqu’un d’extérieur et accepter les critiques négatives parce que ce sont elles qui font avancer.

Vermillon – Tome 3,  La tache de sang
Michel Quintin

  • Rodney Saint-Éloi

À quel moment devient-on écrivain?
Quand on a perdu ses certitudes, qu’on est révolté. Dans les moments de fulgurance où l’on conquiert la beauté. Dans ces moments-là, on est écrivain.

Pouvez-vous décrire votre journée d’écrivain?
Ce sont des journées ordinaires où je suis un animal cherchant à manger – la phrase, le mot juste ou l’idée.

Que diriez-vous à un aspirant écrivain?
Un écrivain n’a pas besoin de conseils, il a besoin d’écrire, et d’écrire de mauvais livres pour commencer! Et d’être mégalo. Il faut vouloir le ciel pour avoir une étoile.

Haïti, Kenbe la
Michel Lafon


  • Henri Laban

À quel moment sait-on que l’on devient écrivain?
Quand un éditeur a accepté de publier un manuscrit, parce que cela signifie que tu as passé ton examen de passage.

Pouvez-vous décrire votre journée d’écrivain?
Le matin, je lis le journal, après quoi je travaille quatre ou cinq heures pendant lesquelles j’écris quatre ou cinq pages. L’après-midi, je travaille comme producteur d’émissions de radio.

Que diriez-vous à un aspirant écrivain?
Avoir une bonne forma-tion littéraire, avoir lu ses classiques pour les oublier juste après. Il faut être ouvert à ce qui bouge.

La caravane des pantins
JCL

Articles récents du même sujet