Formation et emplois

Avez-vous un bon boss?

Avez-vous un bon boss? Il est bien entendu qu’il existe plusieurs ma­nières d’évaluer les patrons, mais je vous en propose une ce matin: celui que vous avez actuellement vous permet-il de continuer à grandir professionnellement? Pour le savoir je vous invite à répondre aux deux questions suivantes:

Quelles nouvelles compétences avez-vous acquises au cours de la dernière année?
Dressez-en la liste sur une feuille (utilisez plusieurs feuilles si nécessaire). Vous pouvez douter des compétences de votre patron si votre feuille reste vierge. Cela veut dire qu’il s’est contenté de la performance que vous offriez déjà il y a deux ans. Or, dans un monde en constant changement, rester immobile revient à régresser. Pour quiconque souhaite améliorer son sort, la stagnation n’est pas une option.

Avez-vous accompli plus que vous ne vous en croyiez capable au cours de la même période?
Si vous êtes agréablement surpris, voire fier, de votre performance, c’est que votre patron vous a proposé des objectifs qui vous ont probablement semblé trop grands au début, qui vous ont peut-être rendu nerveux, mais qui vous ont permis de vous découvrir des talents insoupçonnés. C’est dans de telles situations qu’on prend des risques, qu’on développe de nouveaux talents et qu’on accomplit des choses dont on se croyait incapable.

Les meilleurs patrons sont ceux qui voient davantage de possibilités en vous que vous n’en voyez vous-même. Ceux-là vous permettront de développer votre plein potentiel et de prétendre au salaire qui vient avec une performance hors du commun. Ceux-là font grandir votre valeur sur le marché et votre employabilité. Je sais qu’ils vous empêchent de vous asseoir sur vos lauriers, mais soyez leur reconnaissant.

Prenez garde aux patrons qui n’attendent pas plus qu’une performance correcte de votre part. Ils vous sous-estiment et vous empêchent de développer vos talents. Ce faisant, ils vous condamnent à votre sort ou à l’obsolescence si votre secteur d’activité est en mutation. À l’inverse, ceux qui alimentent votre croissance ont compris qu’ils ont besoin de vous et ils comptent tout autant sur votre niveau de performance actuel que sur votre potentiel encore inexploité. Ils voient en vous des forces que vous ignorez peut-être encore.

Imaginez que vous jouiez dans une équipe sportive de haut niveau. Quel entraîneur préféreriez-vous? Celui qui vous trouverait constamment des excuses et qui se contenterait d’une performance tout au plus moyenne ou celui qui vous pousserait à figurer parmi les meilleurs? Les meilleurs patrons vous font grandir. Ils ont à cÅ“ur de vous voir parmi les meilleurs de votre secteur d’activité.

Articles récents du même sujet