Formation et emplois

Des décrocheurs cuisinent pour s'en sortir

Depuis deux ans, le groupe communautaire L’Itinéraire aide des jeunes décrocheurs à retrouver le chemin de l’école grâce à un programme de réinsertion socioprofessionnelle sur la vidéo. Fort de son succès, l’organisme a décidé de récidiver avec le projet Cuisiner son avenir. Dès aujourd’hui, huit décrocheurs âgés de moins de 30 ans entament une formation rémunérée au cours de laquelle ils apprendront les rudiments de l’art culinaire.

«Ces jeunes ne sont pas capables de suivre une formation d’aide-cuisinier conventionnelle parce qu’ils présentent toutes sortes de problématiques, explique le directeur général de L’Itinéraire, Serge Lareault. On développe différentes approches pour faire en sorte qu’ils réussissent les cours». Les cours, plus souvent pratiques que théoriques, sont ponctués de plusieurs pauses. Une fois par semaine, la journée commence par un cours d’exercice physique afin de libérer les étudiants de leur trop-plein d’énergie.

Le but premier de ce programme n’est pas de former des aides-cuisiniers, mais bien de redonner à ces jeunes de l’estime de soi et de la confiance. «Ces jeunes se sentent complètement dévalorisés parce qu’ils ont seulement des échecs à leur actif», indique M. Lareault. Apprendre à travailler pour retourner à l’école Grâce à ce nouveau savoir-faire, les jeunes pourront se dénicher un petit emploi et retourner sur les bancs d’école. «On a réalisé que si on ne les aide pas à se trouver un emploi, ils ne retourneront pas à l’école, fait savoir le directeur général de L’Itinéraire. Entre manger et aller à l’école, ils choisissent de manger».

Au terme de leur formation, les huit étudiants organiseront un banquet qui sera servi à des jeunes de la rue. Après, ils poursuivront leur chemin auquel ils auront réfléchi au cours de leur formation. Des intervenants les auront aidés à rédiger «un plan de vie» pour qu’ils décident ce qu’ils veulent faire de leur avenir.

Articles récents du même sujet