Formation et emplois

Les cibles de réussite chiffrées dénoncées

Alors que plusieurs écoles ont entrepris le processus de signature des conventions de gestion avec leur commission scolaire, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) ont récemment demandé à la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, de retirer les cibles de réussite chiffrées qui constituent, selon eux, une attaque contre l’autonomie professionnelle des enseignants.

Ainsi, toujours selon les syndicats, certaines pratiques encourageant des dérives dans la correction d’examens se sont accentuées ou sont apparues, afin d’atteindre les cibles de réussite fixées.

Pratiques dérivées
Selon les milieux, certains syndicats parlent :

  • de pressions exercées par certaines directions pour que des enseignants soient moins sévères dans leur correction.
  • de notes qui changent ou encore de limites imposées au personnel enseignant quant au nombre d’échecs permis dans leurs groupes.
  • de changement d’attitude lors de situation de supervision pédagogique.

Articles récents du même sujet