Formation et emplois

L'emploi se raffermit au Québec

Selon un rapport sur les perspectives provinciales rendu public mercredi
par BMO Marchés des capitaux, l’économie québécoise de­vrait connaître
une croissance modérée au cours de la prochaine année, malgré
l’amélioration de la situation de l’emploi.

La croissance réelle de 2,9 % qu’a connue le PIB en 2010 devrait reculer à 2,5 % en 2011, en raison de l’austérité budgétaire et de la solidité du dollar. «Le marché du travail a récupéré tous les emplois perdus lors de la récession et devrait demeurer stable, signale Robert Kavcic, économiste, BMO Marchés des capitaux. Le taux de chômage, qui était de 7,6 % en novembre, est maintenant inférieur à celui de l’Ontario et de toutes les provinces de l’Atlantique, et s’aligne sur le taux national.»

La relance budgétaire a été l’un des principaux facteurs de soutien de l’économie québécoise au cours de la récession, mais ce soutien devrait commencer à s’amenuiser au cours de la prochaine année. 

Articles récents du même sujet