Formation et emplois

Le SAJE: un coach au quotidien

Se lancer en affaires, c’est bien beau, mais, pour arriver à donner vie à sa petite idée d’entreprise, il faut parfois un peu d’aide. C’est ce qu’offre le SAJE, un organisme sans but lucratif qui a pour mission de contribuer à la réussite en affaires des nouveaux entrepreneurs en leur offrant de la formation, mais aussi les services de conseillers experts.

Patrick Bérard est conseiller et formateur au SAJE. Quand il décrit son rôle auprès des jeunes entrepreneurs, celui-ci s’apparente davantage à celui d’un coach sportif qu’à celui d’un mentor. «Alors que le mentor donne aux futurs entrepreneurs des conseils sporadiques et une vision d’avenir tel un vieux sage, le conseiller, lui, agit comme un coach au quotidien, explique celui qui suit chaque année près d’une cinquantaine de clients dans leur démarrage d’entreprise. Le conseiller fait le suivi, il analyse le projet, il aide à l’élaboration du plan d’affaires, mais, surtout, il aide les clients à devenir de vrais gestionnaires.»

Patrick Préville est présentement un client du SAJE. Depuis quelques mois, il travaille à mettre sur pied son propre cabinet de relations publiques, Indice RP. Pour lui, les recommandations de son conseiller ont été d’une grande aide dans l’élaboration de son projet. «Quand tu démarres ton entreprise, tu es plein de bonnes intentions, mais tu ne connais pas tous les rouages du démarrage d’entreprise. Le conseiller t’aide à mettre les choses en perspective, il t’apporte certaines réflexions qui ne t’avaient pas traversé l’esprit au départ et il te pose les bonnes questions qui  t’aideront à améliorer ton projet, explique-t-il. Un tel conseiller est une ressource importante quand tu lances ton entreprise, parce que tu te sens soutenu. Ça vaut de l’or!»

C’est que les conseillers du SAJE sont tous des entrepreneurs ou d’anciens entrepreneurs. Ils connaissent donc les difficultés rencontrées quand on se lance en affaires. Ils agissent à titre d’experts auprès de futurs entrepreneurs et les guident dans les aspects plus techniques de l’entrepreneuriat. Plus que ça, ils sont de véritables motivateurs – un brin psychologues! – pour les jeunes visionnaires. «Mon conseiller m’a plus d’une fois rassuré, confie Patrick Préville. Il m’a été d’un grand support dans les moments où je ne savais plus où je m’en allais.»

«Je sais au son de la voix de mon client si ça va ou si ça ne va pas, souligne Patrick Bérard. On est aussi là pour remonter le moral des clients quand ils se sentent dans une impasse. On fait du vrai coaching personnalisé. Quand tu travailles seul à la maison à lancer ton entreprise, c’est bien d’avoir quelqu’un pour partager tes mauvais coups, mais aussi tes bons coups!»

Articles récents du même sujet