Formation et emplois

S’aérer le cerveau grâce au mind dump

Photo: Métro
Jean-François Parent - 37e avenue

Le cerveau n’est pas fait pour retenir des tonnes d’informations pour une longue période de temps: on finit par perdre de vue les priorités dans l’exécution des tâches et par oublier des choses importantes. Comment faire le ménage dans sa tête? Grâce à la méthode du mind dump!

Si on désherbe un potager et qu’on fait le ménage du printemps, pourquoi ne pas faire de même avec notre cerveau? On a beau avoir plein d’idées et être prêt à tout faire, on n’a pas souvent l’énergie pour mener une seule de ces idées à terme.

La raison en est souvent qu’on a un trop-plein d’idées, selon la coach organisationnelle américaine Tessa Miller. Selon elle, ne jamais prendre le temps d’évacuer les idées qu’on a chaque jour et de faire table rase dans notre esprit nous empêche de mettre nos idées en pratique et de garder le cap.

La solution: lutter contre la surabondance d’idées, car plus on a d’idées, plus on a de la difficulté à se concentrer.

Éviter la surcharge
La façon la plus simple d’y arriver est de se débarrasser de ses idées au fur et à mesure qu’elles surgissent dans notre esprit. C’est ce que certains appellent le mind dump, littéralement le vidage du cerveau.

Si le cerveau n’est pas conçu pour retenir tout ce qui nous passe par la tête, le papier – ou un fichier texte sur l’ordinateur – l’est. Le mot d’ordre: on note! Et c’est assez simple, nous apprend le blogue spécialisé dans la productivité LifeHack: on prend une feuille de papier et un stylo, ou on ouvre un nouveau fichier texte, et on écrit tout ce que nous passe par la tête. Tout, comme les idées, les émotions, les tâches, ce qu’il ne faut pas oublier d’acheter à l’épicerie, etc.

Une fois que cela est fait, on peut commencer à agir au sujet des choses qu’on aura couchées sur papier. Quels projets doivent être complétés la semaine prochaine? Quelles idées méritent d’être écartées? Que manque-t-il pour être fin prêt pour la prochaine réunion?

La procédure de la décharge mentale est faite idéalement une fois par semaine et devrait durer une vingtaine de minutes au minimum. L’idée est surtout de faire la vidange de notre disque dur cérébral et d’alimenter notre système de production.

Routine quotidienne
Le fait d’énumérer les choses à faire aide aussi à réduire le stress et à mieux gérer ses réactions, apprend-on des psychologues industriels. À la fin d’une journée de travail, si on fait la liste des tâches à compléter le lendemain, on se libère l’esprit pour la soirée et on laisse vraiment le boulot derrière soi.

Enfin, dresser la liste des sentiments éprouvés lors d’une situation difficile au travail permet de faire le point sur ce qu’on a vécu et de mieux gérer notre réaction à l’avenir. Le mind dump permet ainsi non seulement d’alléger notre esprit, mais de cristalliser les leçons de chacune de nos expériences.

Articles récents du même sujet