Inspiration
07:54 6 septembre 2018 | mise à jour le: 6 septembre 2018 à 07:54 Temps de lecture: 3 minutes

La revanche des dessous confortables

La revanche des dessous confortables

Les grandes marques de lingerie luxueuse n’y échappent pas : 
les sous-vêtements confortables gagnent encore du terrain. 
À la populaire bralette, ce soutien-gorge léger sans armatures, s’ajoutent 
maintenant des culottes taille haute sans coutures et des body élégants.

Au printemps, Chantelle, d’abord reconnue pour ses soutien-gorge ornés de précieuses dentelles, a lancé une ligne de dessous minimalistes – soutien-gorge, camisoles et culottes – à effet seconde peau taillés dans une matière légère et respirante. Son nom, Soft Stretch, dit tout.

Culotte et camisole Soft Stretch, Chantelle, 22$ et 62$

«Il y a une évolution dans les marques et on note une accélération de tout ce qui est confortable et minimaliste, analyse Julie Douce-Alexe, directrices des ventes chez Saint Hilaire Inc., qui importe et distribue notamment cette marque française de ce côté-ci de l’Atlantique. Le confort est clé et ça permet à des marques qui existent depuis des lustres d’attirer une nouvelle clientèle plus jeune.»

Autre griffe française de renom, Simone Pérèle célèbre ses 70 ans cette année avec de nouveaux modèles mariant élégance et confort. La collection automne-hiver 2018 proposera ainsi quelques soutien-gorge sans armatures et des body élégants et flatteurs, mais aussi de nouveaux coloris pour sa collection de culottes «invisibles» Invisi’bulle.
«Ces trois dernières années, nous avons noté 20 % d’augmentation sur les ventes de culottes taille haute, une hausse quand même très forte», souligne le directeur général de Simone Pérèle Canada, Jean-Pierre Chavez.

Culotte Invisi’bulle, Simone Pérèle, 48$

Des chiffres éloquents
Les marques abordables surfent aussi sur cette tendance. «Nous observons vraiment l’engouement des consommatrices pour les soutien-gorge sans armatures», témoigne la directrice générale de Hanesbrands pour le Canada, Marianne Cobb. Concrètement, selon des données de NPD Canada, pendant que les ventes de ce type de dessous ont augmenté de 27% depuis 2015, celles des soutien-gorge avec cerceaux ont baissé de 3%.

Julie Douce-Alexe ne croit pas pour autant que le glas des soutien-gorge avec armatures a sonné. «Je suis convaincue qu’il y aura toujours des modèles avec cerceaux pour la clientèle avec plus de poitrine qui a besoin de plus de maintien.» Cela dit, croit-elle, les marques continueront à innover pour offrir des modèles à armatures de plus en plus confortables.

C’est déjà commencé, d’ailleurs : la marque montréalaise La Vie en rose a notamment lancé cet été un modèle de soutien-gorge fait d’un tissu brossé doux et souple dont les bonnets sont moulés pour épouser les formes naturelles du buste. Les armatures sont aussi rembourrées pour qu’on ne les sente pas.

Modèle Unlined Moulded, La Vie en rose, 45$

Pleins feux sur les bodys
Selon Jean-Pierre Chavez de Simone Pérèle, la mode des bodys est là pour rester. «C’est une tendance inspirée d’Yves Saint Laurent (par exemple avec le body porté avec un pantalon et sous un veston noir), rappelle-t-il. On en voit même avec des manches longues et une boutonnière, alors que d’autres s’inscrivent plus dans la tendance lingerie prêt-à-porter.» Qui plus est, le body est flatteur pour plusieurs silhouettes, croit-il, avec son «effet amincissant».

Modèle Imprévue, 
Simone Pérèle, 179$

Articles similaires