Inspiration

Jardin: quoi préparer pour l’an prochain  

jardin
Cette année, on prend de l'avance au jardin. Photo: vgajic/iStock

Le temps de la moisson tire peut-être à sa fin, mais il reste encore du travail à faire dans nos plates-bandes. Voici une liste de tâches à effectuer cet automne pour un jardin en pleine forme lors de la prochaine floraison.   

Planter l’ail 

Semer l’ail à l’automne, environ un mois avant le gel définitif du sol, donne une longueur d’avance aux racines qui se développent tranquillement sous la neige. On choisit des variétés rustiques produites localement et qu’on peut retrouver dans les marchés publics ou directement chez les producteurs. On évite l’ail d’épicerie importé, car les bulbes peuvent avoir été traités chimiquement pour empêcher leur germination pendant l’entreposage. 

Récolter les graines

L’automne est la saison idéale pour récolter les semences de vos plantes de jardin. On peut retirer les graines de la plupart des plantes qui fleurissent, mais il ne faut pas avoir arraché les fleurs fanées. C’est à l’emplacement de la fleur que les graines se forment.

Analyser le sol

Marie-Josée Bernard, préposée aux renseignements horticoles du Jardin botanique de Montréal, recommande d’effectuer une analyse du sol à l’automne ou au tout début du printemps tous les deux ou trois ans afin de s’assurer que le jardin soit propice à la culture.  

L’échantillon doit être prélevé dans un endroit assez homogène en termes de drainage et de cultures. Il faut attendre un mois après une fertilisation et environ six mois après l’ajout de chaux. On évite aussi de puiser dans les sites trop humides ou en bordure des champs et des fossés.  

Planter les bulbes à floraison printanière

Enfouissez vos bulbes dès que possible à l’automne ou lorsque le sol a atteint une température inférieure à 15 °C, soit à partir de la fin septembre. Ainsi, on permet aux bulbes de développer leurs racines avant que le sol ne soit trop froid. Les bulbes plantés trop tard à l’automne n’ont pas le temps de s’enraciner, ce qui peut retarder la floraison au printemps.  

Rentrer les plantes annuelles

Lorsque le mercure descend, il faut songer à ramener vos plantes annuelles les plus précieuses dans la maison. Pour que la transition se fasse en douceur, on attend que la température nocturne soit inférieure à 12 °C. Les plantes succulentes peuvent généralement tolérer des températures plus fraîches.  

Pendant une période de 7 à 10 jours, on peut rentrer les plantes pendant la nuit et les sortir durant la journée. Douchez-les à l’eau tiède afin de déloger les insectes et parasites qui peuvent s’y cacher, afin d’éviter une infection généralisée de vos plantes intérieures. Si vos copains verts perdent leur feuillage, pas de panique: de nouvelles feuilles risquent de faire leur apparition lorsqu’ils se seront acclimatés à leur nouvel environnement.

Articles récents du même sujet